Photo © Fabrice Schiff

Short-listé par Le Point comme « poids lourd » de la gauche, potentiel ministrable en cas de remaniement, Gérard Collomb préfère s’en amuser.

La question avait déjà fait frémir le landerneau à l’époque de la nomination du gouvernement Ayrault en mai 2012. Gérard Collomb en sera-t-il ? Un Cahuzac plus tard, l’édile lyonnais revient dans les petits papiers des commentateurs divers et variés. «  Je reste à Lyon », nous a-t-il confirmé en marge de la remise des insignes de commandeur de la Légion d’honneur à Bruno Lacroix, mardi 9 avril 2013, à l’Hôtel de Région. «  Qui voudrait d’un poste au gouvernement en ce moment », raille l’entourage du premier magistrat de la Ville. Croisé mercredi pour l’inauguration de la place du Gal Brosset, Collomb s’est fendu d’un véritable discours… de campagne en vue des municipales de 2014 ! « Ce n’était pas le lieu ni le moment » a glissé l’adjoint aux Sports du 6e arrondissement Claude Chabot. Pas de doutes, pour Collomb, la mire est toujours fixée sur Lyon !