Par Morgan Couturier

Entouré des miss régionales et devant un nombreux public tout acquis à sa cause, Laurent Wauquiez a présenté ses défis pour l’année 2018, avec l’ambition et le « devoir de voir grand ».

La fraicheur des reines de beauté et la saveur des produits étiquetés «  La Région du goût » en guise d’amuse-bouche, avant le plat principal, particulièrement copieux. En bilans comme en défis, le tout accompagné d’une bonne dose d’applaudissements. L’année 2018 n’en est qu’à ses balbutiements mais celle-ci a débuté sous les meilleurs auspices pour le leader de la droite, affublé d’un costume de président de la Région déjà trop étroit. Il n’empêche, dans cette recette revisitée d’un meeting politique, à la sauce régionale, Laurent Wauquiez a tenu à partager sa gloire actuelle. « Vous contribuez à faire de notre région, une mosaïque de talents. Notre région est, soyez en sûrs, la plus belle de France. Ici, on ne prend pas de leçon de Paris », a-t-il évoqué, appuyé par cette position élogieuse de région la mieux gérée de France.


Les « 250 M€ d’économies » réalisées en deux ans y sont pour beaucoup. Mais le leader républicain ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. La région est sa tribune, au propre comme au figuré. Et les défis s’annoncent nombreux, entre déploiement de la 4G sur l’ensemble du territoire, réfection des lignes ferroviaires, sauvegarde du Musée des Tissus et développement de la vallée mondiale de la gastronomie ou d’une grande école de commerce régionale. Parce qu’aucune « autre région n’a une telle identité, une telle force et un tel dynamisme. Quand on a la chance de vivre dans une telle région, on a le devoir de voir grand ». Le message est entendu et les demandes de selfies nombreuses. Première sortie réussie !

 Mercredi 10 janvier 2018

Enregistrer