Les Verts absents aux vœux et adieux du Préfet. Au diable, la politesse et la bonne éducation !

16 janvier, 2023 | Les fêtes à Lyon | 4 commentaires

Texte : Séraphin Térim – Ce mercredi 11 janvier 2023, Bruno Bernard a volontairement boudé les vœux conjoint du préfet de région Pascal Mailhos et du président du conseil départemental Christophe Guilloteau.

À l’inverse de ses potes écolos, le président de la métropole n’a toutefois pas l’excuse d’avoir récemment découvert les plus élémentaires règles de la bienséance républicaine. Comme un Obélix qui aurait mal tourné, il est tombé dans la marmite quand il était encore bébé. Son père Roland Bernard, qui fut en son temps député socialiste, maire, sénateur, conseiller général et intime de François Mitterrand, son père donc a raté son éducation.

Passe encore que pour des raisons politiciennes ou par jalousie le fiston refuse de croiser Guilloteau qui réussit nettement mieux que lui à la tête de sa collectivité. Mais quand un préfet quitte ses fonctions pour rejoindre un poste prestigieux auprès du président de la République, l’élégance voudrait que le patron de la Métropole assiste à la cérémonie. Sa présence lui aurait en outre permis de vérifier que malgré les mesquineries budgétaires de son pote Grégory Doucet, l’Opéra de Lyon reste l’un des fleurons de la culture.

Pour agrémenter la soirée, le directeur Richard Brunel avait en effet préparé une surprise. Quatre jeunes talents actuellement en résidence à la maîtrise de l’opéra, ont ainsi régalé l’assemblée en interprétant quelques grands airs. À défaut du champ du départ en l’honneur du préfet, ils ont terminé la partie musicale avec une Marseillaise, que n’a malheureusement pas écouté le maire de Lyon.

Doucet s’était contenté du minimum syndical ; il est resté moins de 10 minutes sur place.

Pour être sûr de ne pas être dérangé par un Lyonnais mécontent (ça ne manque pas) il était venu masqué. Quelqu’un devrait peut-être le prévenir que même à visage découvert, il a bien peu de chances d’être reconnu. Jamais à court d’un jeu de mots, le président du conseil départemental n’a guère semblé chagriné par l’absence des Verts au moment de prendre la parole. Il a fait sienne cette maxime adaptée à la partie artistique de la soirée : « écolos ma non tropo ».

L’assemblée était toutefois très largement fournie avec nombre de maires, de conseillers départementaux et régionaux, de parlementaires ; on pouvait également croiser une belle brochette de militaires, policiers, pompiers et représentants des cultes, de quoi faire déprimer un insoumis membre de la secte melanchoniste. On pourrait encore citer quelques patrons prospères à l’image de Thierry de La Tour d’Artaise, un quarteron de consuls massés autour d’Erick Roux de Bezieux.

Sans oublier les responsables d’organisations patronales et consulaires que sont Franck Morize (CPME), Philippe Valentin (CCI) et Samuel Minot (BTP). On évoquera également la présence du châtelain Christophe Gruy de La Chaize auquel la prestation de l’opéra a pu donner quelques idées pour agrémenter son futur dîner des sommets. Dommage toutefois que le duo infernal Doucet-Bernard ait raté l’occasion de constater que certains élus sont plus doués qu’eux. Guilloteau a ainsi confirmé que, malgré les vicissitudes financières que rencontre le département du Rhône, il n’augmentera pas les impôts.

Vint ensuite le tour du préfet. Pascal Mailhos n’a pas manqué de déclarer sa flamme à Lyon ou, en quatre ans, il a su avec son épouse Florence se faire apprécier. Le tout nouveau coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme aime parler ; ça se voit, ça s’entend. Demain, les occasions de disserter publiquement seront probablement plus rares. Qu’importe ! Il a pris de l’avance évoquant ses trois lointains prédécesseurs qui furent compagnons de la libération ; l’entendant un peu plus loin citer Romain Gary, quelque esprit facétieux a pu craindre un instant qu’imaginant avoir « La vie devant soi », il nous raconte en détail les multiples vies de celui qui fut par deux fois distingué par le Goncourt.

Mais foin de taquineries. Après les discours place au buffet et aux retrouvailles après ces deux débuts d’année sans vœux pour cause de pandémie. Un peu plus courageux que ses amis politiques (à moins qu’il s’agisse d’inconscience) Jean-Charles kohlhaas qui occupe des fonctions éminentes au SYTRAL a longuement promené son air ravi dans les grands salons. Il est bien le seul à être content de lui. Depuis que les écologistes ont la haute main sur les transports en commun, ceux-ci n’ont jamais si mal fonctionné.

Entre les pannes à répétition du métro, les bus en retard, les lignes allégées pour cause de manque de personnel, l’augmentation des tarifs, la saleté de certaines stations et les vélos qui entravent trop souvent la circulation, on n’en vient à regretter l’époque des Michel Noir, Raymond Barre et Gérard Collomb. « C’est pas nous ! C’est pas nous ! » se contentent de geindre, nos écolos impuissants et démissionnaires, ce qui pourrait faire dire au maire de Bron, Jérémie Bréaud : « si vous n’êtes pas fait pour le job et bien changez de job. »

Hôtel du Département du Rhône
Mercredi 11 janvier 2023

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/morgan" target="_self">Morgan Couturier</a>

Morgan Couturier

Le journaliste de Lyon People, c’est bien lui ! En quête de scoops, toute info est la bienvenue !

4 Commentaires

  1. Pol

    Bof …….

    Réponse
  2. Pol

    Tradition républicaine ?..un préfet qui s’en va pour un placard doré qui ne présente pas la préfère qui le remplace !! Les traditions se perdent ……..bizarre ! Vous avez dit bizarre ???

    Réponse
  3. Pol

    Les verts ne passent pas leur temps dans les soirées mondaines .Ils sont sur le terrain à s’occuper du mieux être des populations .

    Réponse
  4. Anonyme

    Ça se saurait s’ils étaient réellement au travail tous ces écolos……
    Peut être gonflent ils les chambres à air de leurs vélos ……ha ha ha

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

vendredi 12 avril

Saint Jules 1er


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…