01.jpg Photos © Fabrice Schiff

on a renforcé sa 4e place au classement de la Ligue 1 de football après sa victoire mercredi aux dépens de Valenciennes (4-1), au terme d’un match de la 35e journée au cours duquel Lisandro a inscrit un doublé.

 

02.jpg Le club rhodanien, qui compte un match en moins, à jouer le 10 mai contre Evian, maintient la pression même s’il reste à neuf longueurs de Lille, 2e provisoire, vainqueur à Nice (1-0).  De son côté, Valenciennes reste 12e avec 40 points, six de mieux que le premier relégable, Dijon (un match en moins). L’Argentin Lisandro Lopez a été l’homme clé de l’OL, en inscrivant deux buts importants. Il a ouvert la marque en première période (35) en reprenant de volée un centre adressé de l’aile droite par Alexandre Lacazette, après un coup franc rapidement joué à hauteur de la ligne médiane par Gueida Fofana et Jimmy Briand. Valenciennes a égalisé peu après sur un penalty transformé par Renaud Cohade (38), accordé pour une faute d’Aly Cissokho sur Thomas Dossevi. Après la mi-temps, l’OL, qui avait peiné à imposer son jeu, est repassé devant avec un but de Cris (69), qui reprenait victorieusement de la tête un coup franc joué de l’aile gauche par Clément Grenier, qui venait d’entrer en jeu à la place de Yoann Gourcuff, dont la performance a été honnête.

 

03.jpg Trois minutes plus tard, Lisandro portait le score à 3-1 en marquant de près, alors qu’il avait lui-même récupéré le ballon à la suite d’un mauvais dégagement du gardien Nicolas Penneteau, qui n’avait eu auparavant aucun arrêt à effectuer. En fin de partie, Jimmy Briand a ajouté un 4e but (88), en reprenant un ballon relâché par Penneteau après une action dont il était à l’origine. Malgré le score sévère, les Nordistes, qui avaient pourtant bien débuté la seconde période, ont semblé laisser passer leur chance. Ils auraient pu prendre l’avantage sur un bon tir de Dusan Djuric, de peu à côté (47). Un peu avant l’heure de jeu, Hugo Lloris sauvait encore les Lyonnais en s’interposant devant Cohade (56). Enfin, une reprise de la tête de Mamadou Samassa manquait de très peu le cadre, à la réception d’un corner joué de l’aile gauche par Djuric (59). Pour cette rencontre, l’entraîneur lyonnais Rémi Garde avait fait tourner son effectif en laissant Anthony Réveillère, Kim Källström et Bafétimbi Gomis sur le banc des remplaçants, quatre jours après la victoire en finale de Coupe de France, et en prévision de la réception de Brest, dimanche à Gerland.

 

La projection diapos, c’est maintenant !

 



Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
6
-
7
-
8
-