De notre consultant Franck Girardet

L’adage dit que les absents ont toujours tort. Il était faux ce dimanche dans un Groupama Stadium où le froid à sévi à tous les niveaux. Il ne fallait pas compter sur la prestation des joueurs de l’Olympique Lyonnais pour la réchauffer tellement elle fut indigeste.

A part le magnifique enchainement de Mariano Diaz qui amena le but lyonnais en milieu de première période, ce fut cataclysmique. Très peu d’occasions, un fond de jeu aux abonnés absents. Traoré symbolise bien les maux de l’OL car malgré ses récents buts, son fonds de jeu est proche du néant. Manquer d’envie à ce point dans un derby est une faute professionnelle. Avec ce match nul arraché par les Verts juste avant la fin du match suite à un but de Debuchy, l’OL perd tous ses espoirs de se rapprocher de la 2ème voir même de la 3ème place. Croire reprendre 7 points à Monaco et 5 points à Marseille est un leurre, surtout quand vous venez d’en prendre 2 seulement sur 15 possibles. Il reste 11 journées et même avec un sans-faute les espoirs de revenir sont quasi inexistants. Comme l’an passé l’OL se retrouve à tout miser sur la Ligue Europa et sur la Coupe de France pour égayer sa fin de saison.

Côte tribunes également, le derby « entre nous » a été bien frileux, car au-delà de l’absence une fois de plus des supporters stéphanois, seul le virage Sud a proposé un tifo assez humoristique avec Fékir brandissant son maillot. Souvenir éponyme du dernier derby. Seule bonne note, la fidélité des supporters lyonnais : ils étaient plus de 58 000 à avoir bravé le froid polaire. Nouveau record d’affluence au Groupama Stadium.


Côté people la Président Box était… sans président ! JMA ayant dû déclarer forfait suite à une opération du genou, il était représenté par son successeur désigné Alexandre… mais son fauteuil est resté vide durant la rencontre. Quant à Roland Romeyer, il a préféré – selon L’Equipe – les joies du ski entre amis à Courchevel et laissé les clés à Bernard Caiazzo pour représenter la fonction suprême du club stéphanois. Samuel Umtiti et Corentin Tolisso étaient revenus pour l’occasion, de quoi donner des regrets de les voir en tenue de gala plutôt qu’en short sur le terrain. Florent Manaudou accompagné de son papa nous honorait une fois encore de sa présence ainsi que Clovis Cornillac fidèle parmi les fidèles.

Chez les politiques pas de Laurent Wauquiez, le président de la Région n’avait probablement pas envie de marcher sur des œufs, en ce moment il a tendance à parler trop cash. Il a donc laissé le soin à son vice-président Étienne Blanc de le représenter… (en 2020 aussi ?). Gégé Collomb étant également absent des débats, c’est donc entre le président de la Métropole de Lyon David Kimelfeld et Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne que la rencontre s’est jouée sur le terrain politique.

Les plus

Mariano Diaz qui s’est battu comme un lion et a mis un but superbe.

Le record d’affluence battu avec plus de 58 000 spectateurs

Le courage de Bruno Génésio de gérer un groupe peu concerné en ce moment et qui a tendance à se voir plus beau qu’il n’est.

Les moins

L’absence totale d’envie de cette équipe.

Bertrand Traoré qui depuis son retour de blessure est totalement à l’envers dans le jeu et dans ses passes après nous avoir enflammé.

L’absence des supporters stéphanois, les derbys entre soi deviennent moribonds et sans saveur.

Groupama Stadium
Dimanche 25 février 2018