Ronan Siri en 1e partie de Ben Harper aux Nuits de Fourvière, juillet 2012 © Chris Cuenca

Véritable tremplin artistique et formidable accélérateur de carrière pour la jeune scène musicale, le Festival Génération Réservoir aura lieu à Paris du 16 au 19 février 2015. Le caladois Ronan Siri est attendu sur les planches, mercredi 18 février. Vous pouvez d’ores et déjà voter pour soutenir cette pépite. A vos claviers !

10830840_801069889981204_5342533444150830832_o
Gordon Sanchez
, Zaz, Flavia Coelho… Depuis 2006, les différents professionnels (presse, musique) qui composent le jury du Festival Génération Réservoir se sont rarement trompés. Passage obligé pour les organisateurs, programmateurs, managers, tourneurs et autres pisteurs des majors, le Festival Génération Réservoir est une authentique pépinière de talents. L’objectif affiché ? Dénicher le (ou la) futur(e) taulier(e) de la scène musicale. Cette année, ils seront douze à concourir sur quatre jours sous l’œil bienveillant des parrains de cette 9e édition, Guy Béart et Mickaël Miro. Parmi les finalistes, on retrouve Ronan Siri, attendu le 18 février sur la scène du Réservoir pour une prestation de 30 minutes.

Avec un EP très remarqué, intitulé « To Be Twinsides » (2011), ce pop-folker indé joue également le velours dans sa reprise de Reckoning Song d’Asaf Avidan, qui totalise près de 70.000 vues sur Youtube. Lyon People invite tous ses lecteurs à soutenir cet artiste talentueux. Comment ? En vous rendant simplement sur la page Facebook de Ronan Siri/Festival Génération Réservoir et en cliquant sur « Participer. » Chaque clic sera comptabilisé comme un vote dans le décompte final. En attendant de connaître le noms des lauréats du 9e Festival Génération Réservoir, dévoilés lors de l’émission Réservoir Bleu en direct sur France Bleu le 19 février, tous à vos claviers pour soutenir Ronan Siri !

Adoubé par Benjamin Biolay et Ben Harper

Originaire de Villefranche-sur-Saône, Ronan Siri connaît sa première vraie scène au Transbordeur de Lyon lors d’un tremplin jeunes talents où il se fera viser par certains labels. Il fait également la rencontre de Damien Habouzit, bassiste d’Astonvilla qui deviendra aussi son bassiste, aux côtés de Francis Richert à la guitare et Francesco Leonardi à la batterie. Baigné d’influences anglosaxones, Ronan est repéré par Benjamin Biolay et assure la 1e partie de son aîné lors d’un concert à Villefranche-sur-Saône en 2010. Après plusieurs showcases en béton armé, dont un mémorable à la Fnac Bellecour, des passages télés dont le totémique Taratata, Ronan découvre la scène des Nuits de Fourvière et fait l’ouverture de son mentor Ben Harper devant 5.000 spectateurs en 2012.