Par Morgan Couturier

Première réussie pour le communicant Marc Jean qui a choisi honorer les grands noms de la gastronomie lyonnaise à l’occasion du Diner des Authentiques à… l’Abbaye Paul Bocuse.

A l’heure dite, ce lundi 18 octobre, les tables affichent complet et les 360 convives se pressent dans la grande salle du limonaire. Grand chambellan de la soirée, Marc a convoqué le « gratin lyonnais » dans l’idée d’honorer, pour ce premier opus, les femmes et les hommes de la gastronomie lyonnaise. Et pour ce faire, il a fait appel à une spécialiste, la journaliste Odile Mattei, appuyée par Franck Presti.

Au cours de l’évènement, plusieurs personnalités sont intervenues dont Pierre Nallet. Le président d’Ana Home Immobilier, sponsor principal, a émis le vœu que la Maison Bocuse retrouve ses 3 étoiles en 2022, tandis que le Maire du 2ème Monsieur Pierre Oliver, représentant la région Auvergne Rhône-Alpes remettait un carré de soie du musée des tissus à toutes les mères lyonnaises… sous le regard de Monsieur Paul.

Neuf entités mises à l’honneur

Et comme la capitale des Gaules est évidemment fournie en talents, en témoigne le sacre récent de Davy Tissot au Bocuse d’Or, invité vedette de la soirée, Marc Jean a choisi de couronner neuf « authentiques », La maison Bocuse, les Mères lyonnaises, la maison Pignol, l’association des Bouchons lyonnais, les Halles de Lyon, le Grand Café des Négociants et la Brasserie Georges.

Également sur le podium, le Championnat du monde de Pâté-Croûte et les Toques Blanches lyonnaises, tous promis à une récompense inédite, soit une pièce d’un tableau puzzle conçu spécialement par l’artiste Bur. Et comme gourmandise rime avec générosité, Marc Jean a pu offrir deux chèques de 2000 euros à deux associations caritatives : Le Petit Monde et Rêves de Gosse.

Abbaye Paul Bocuse