Les joueurs du CS Bourgoin-Jallieu, club de ProD2 rétrogradé en Fédérale 1 (3e niv.) la semaine dernière pour raisons financières, ont menacé lundi de ne plus s’entraîner jusqu’à nouvel ordre pour contester la suspension unilatérale de leurs contrats.

 

Les joueurs doivent rencontrer la direction du club berjallien mardi matin. "Malgré le courrier envoyé par le club à chaque joueur, ce jour (lundi), suspendant de manière unilatérale les contrats de travail, malgré le manque de communication flagrante du club envers les joueurs, ces derniers se rendront demain matin (mardi) au rendez-vous fixé par le président du club" indique Provale, le syndicat des joueurs professionnels de rugby dans un communiqué. "En fonction des informations données et compte tenu de la suspension unilatérale des contrats, les joueurs pourraient se donner le droit de ne plus s’entraîner jusqu’à nouvel ordre", poursuit le syndicat. La direction du club isérois était injoignable lundi soir.

 

La relégation de Bourgoin-Jallieu de ProD2 en Fédérale 1 a été confirmée par la Fédération française de rugby et sa commission supérieure d’appel mardi dernier au club isérois, qui a précisé alors vouloir encore utiliser "les voies de recours" à sa disposition. Cette rétrogradation avait dans un premier temps été prononcée par la Direction nationale d’aide et de contrôle de gestion de la Ligue nationale de rugby (LNR), en raison d’un déficit de 1,2 million d’euros. Ce déficit avait été comblé ces dernières semaines à la suite de dons parmi lesquels 200.000 euros versés par Gaston Maulin, ancien président et actuel président d’honneur du club berjallien ou encore 50.000 euros apportés par des particuliers. Bourgoin s’est classé 9e du dernier championnat de ProD2.