Depuis  le lundi 1er juillet, de nombreuses façades ne sont plus éclairées de 1h à 7h, pour faire des économies d’énergie et lutter contre la pollution lumineuse. Mais le Vieux Lyon échappe à cette mesure grâce à une dérogation préfectorale, en tant que zone touristique d’affluence exceptionnelle, tout comme les Champs-Elysées, la Butte Montmartre, mais aussi les centres touristiques de Nice et de Marseille. Les bâtiments résidentiels, l’éclairage public ou destiné à assurer la sécurité des bâtiments ne sont pas non plus concernés.