Par Stina Masson

 

31 pompes à morphine ont été offertes aux équipes pédiatriques de l’Hôpital Femme Mère Enfant (CHU de Lyon) début février. Une belle avancée dans le combat contre la douleur chez les enfants hospitalisés.

 

C’est la première fois qu’Hôpital 2000 offre une telle quantité de ces dispositifs médicaux : ils représentent près du quart du parc de pompes disponibles à l’HFME. Ce don a été rendu possible grâce au soutien de 7 partenaires (Caisse d’Épargne Rhône-Alpes, Conseil Général, Renault Trucks, Crédit Municipal de Lyon, groupes Malakoff – Médéric et AG2R la Mondiale, Mairie de Colombier-Saugnieu). Les nouvelles pompes seront utilisées pour traiter la douleur post-opératoire, mais également contre les douleurs aigües ou chroniques des petits malades hospitalisés. « Chez les plus jeunes, le pousse-seringue, qui délivre la morphine, est activé par les parents ou par les soignants. Ensuite, à partir de 6/8 ans, les enfants sont capables de s’auto-administrer une dose, simplement en appuyant sur un bouton », explique le Pr Dominique Chassard, chef du service Anesthésie Réanimation. Martine Jambon, secrétaire générale de l’association, qui se bat depuis 28 ans pour équiper les centres antidouleur de pompes à morphine, vient de se voir remettre la Légion d’Honneur pour son action.