VILAINES MANIERES

10 septembre, 2007 | JUSTIN CALIXTE | 0 commentaires

Quand je pense qu’il y a des « salopards » qui passent leur temps à dire du mal des journalistes, quelle honte !

 

Les médias sont parfaits. Preuve en est, il y a une dizaine de jours tous les journaux télévisés et radiophoniques ouvraient sur les infos de première importance. « La libération » de Paris Hilton était beaucoup plus importante que l’accord sur le mini traité européen ou les problèmes de la Sécu. Le lendemain, tous, de TF1 à France 2 en passant par Europe 1, BFM ou France Info annonçaient une nouvelle que nous attendions tous. Non-stop, on nous racontait la formidable ascension de Joachim Noah, fils de son père tennisman-chanteur et petit-fils de son grand-père footballeur. Ça c’est de l’info, coco ! La gauche médiatique a tout essayé pour pallier les insuffisances de la bande à Hollande. On avait désespérément cherché des poux à Sarko 1er sur l’université, sur le mini traité… Et même sur la qualité médiocre de sa foulée pesante de jogger infernal. Malheureusement, ça ne prend pas. On a dû se replier en urgence et sans grand succès sur les « insuffisances » de Fillon que pour ma part je trouve justement un poil « suffisant ». Dieu merci, Patrick Devedjian, s’est une fois de plus dévoué pour permettre à nos médias de tomber à bras raccourcis sur la majorité encore intouchable. Il faut dire que ce « salopard » de Patrick n’y est pas allé de main morte puisqu’il a traité de « salope » notre immaculée Anne-Marie Comparini. Hou ! Le vilain macho !

 

Ayant fréquenté les amis de Monsieur Barre pendant quelques temps, je n’avais jamais entendu s’offusquer qui que ce soit quand les amis d’Anne-Marie Comparini traitaient tel ou tel de leur adversaire du moment de « voyou », de « saligaud » ou pire de « salope » alors qu’il s’agissait pourtant de mâles incontestables. Il y a « salope » et « salope ». Il est évident que Patrick Devedjian n’a pas voulu insulter la gentille Anne-Marie en la faisant passer pour une « femme malpropre ou de mauvaise vie » (définition du Petit Robert). Il voulait sans doute rappeler qu’elle avait, telle un vulgaire Besson, « trahi » son camp à plusieurs reprises. Les mêmes qui aujourd’hui poussent les cris d’orfraie avaient rigolé quand Madame Roudy avait traité Madame Boutin de « nazie » ou quand les amis de Ségolène éructaient le joli mot de traître à l’endroit de Kouchner et Besson.

 

Que dire de TLM qui s’est fait de la pub en diffusant une conversation privée sans le moindre intérêt en dehors de ce cri du cœur de Devedjian ? Ah ! Sainte nitouche de Vacher s’expliquant sur les télés nationales sans la moindre honte ! Certains prétendent que ce journaliste jadis très engagé chez les jeunes Giscardiens serait toujours au mieux avec Mercier et par conséquent Anne-Marie Comparini. Voilà qui pourrait expliquer cette diffusion d’une séquence qui n’était destinée qu’à nuire. Si les journalistes deviennent des « balances »capables de telles saloperies, où va-t-on ?Mais ,voilà que je m’emporte une fois de plus ! Il faudra que moi aussi que je fasse gaffe à mon vocabulaire. Sur ce, bonnes vacances.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

samedi 25 mai

Sainte Sophie


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…