« Collomb va gagner » entend-t-on ici ou là. Pas si sûr !

Même s'il manque de charisme et on va dire de stature, Gégé est plutôt sympa. Il fait partie de ces gens sur qui on peut taper sur le ventre. Ca compte. Mais ça ne fait pas tout. On lui reproche pourtant son goût pour l'autocratie. C'est vrai. Elle est réelle. Mais il a des excuses, il n'a pas la moindre confiance dans ses adjoints et autres collaborateurs. La plupart d'entre eux ne voulaient pas de lui comme maire en 1995. Pas plus en 2001. Les Sécheresse, Daclin, Tête, lui tiraient dans les pattes. Préférant un Tourraine ou encore un Queyranne. Il fallut à Gégé bien du talent et beaucoup d'appétit pour les couleuvres pour qu'il soit candidat. Depuis sa victoire en 2001, si les choses se sont un peu arrangées, la défiance est toujours là. De part et d'autre. Il faut dire qu'on a rarement vu une telle équipe de faux-culs et de bras cassés aux manettes. Même à Trifouilly-les-oies. Ils forment un clan de tacherons besogneux, sans vision et sans culture, bornés, sectaires et pas toujours aussi honnêtes qu'ils voudraient nous le faire croire. Et que dire de Julien-Laferrière qui s'est déconsidéré dans le 9ème. On dit que Gégé se séparerait des pires… C'est pas gagné d'avance, et ce n'est pas en remplaçant feu Patrick Bertrand, ex patron du Crédit Lyonnais par le rutilant et néanmoins sympathique Richard Brumm, histoire de jouer l'ouverture, que Gégé fera illusion. Seules la remarquable Nathalie Perrin et la belle Nadjat Belkacem (on me dit qu'elle n'aurait pas la place qu'elle mérite dans le 3ème. Comme c'est bizarre !) relèvent le niveau de cette gauche pathétique.

 

Vous me direz que Perben n'a pas réussi son intégration. C'est vrai ! Aura-il recours à un contrôle ADN pour justifier son amour pour Lyon. Il faudra peut-être ça ! Il faudra également, s'il veut gagner, qu'il oublie qu'il fût ministre et qu'il cesse de donner l'impression qu'il l'est encore. Pas question de lui taper sur le ventre à celui-là. On nous dit qu'il s'entoure de nouveaux talents. Il faudra bien ça, car à l'exception du quelques-uns (et je ne sais pas si le pluriel s'impose), l'opposition UDF-UMP-millonistes n'a pas fait beaucoup parler d'elle ces dernières années. Manque de courage sans doute, et peut être aussi manque de vision, et sûrement manque de travail. Les Dubernard et Philip ont été plus que discrets. J'en suis même à me demander s'ils étaient bien conseillers municipaux ! A part Nardone et Bideau qui ont essayé de sauver les meubles, les élus de droite ont été inconsistants. C'est sans doute celui qui saura bousculer les équipes en place et s'attacher les services d'oiseaux rares (peu nombreux à voler dans la région) qui gagnera. C'est aussi celui qui saura rassembler des gens de tous bords. Gégé a montré ses limites. « Dodo » n'a pas montré grand chose pour l'instant. Il suffirait qu'il réunisse autour de lui les doroites lyonnaises pour frapper un grand coup. En attendant, il serait peut être temps de se réveiller. Lyon mérite mieux que ce que nous venons de vivre.