velov Cinq employés d'une filiale du groupe Jean-Claude Decaux, chargée de l'entretien des vélos lyonnais en libre-service, ont revendu en mars des pièces usagées et neuves de Vélo'v d'une valeur de 45.000 euros à un ferrailleur, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

 

C'est lors d'un contrôle de routine chez un ferrailleur du 7ème arrondissement de Lyon que les enquêteurs de la brigade des affaires générales de la sûreté départementale découvrent plus d'une tonne d'aluminium neuf, dont plus de 1.200 tiges de selle de vélo mais aussi des morceaux d'abribus, a expliqué à l'AFP le procureur de la République de Lyon, Xavier Richaud.  Le ferrailleur met alors en cause cinq employés de Cyclo City, une filiale de Jean-Claude Decaux chargée notamment de l'entretien des Velo'v, mis en place à Lyon à l'été 2005, qui lui ont revendu des pièces usagées. Après avoir revendu une centaine de kilos de pièces usagées, les cinq employés d'un atelier de démontage et de gestion des pièces de Saint-Priest (Rhône) et de Villeurbanne (Rhône), âgés de 19 à 37 ans, ont ensuite cédé en l'espace de trois semaines au mois de mars près d'1,3 tonne d'aluminium de pièces neuves au ferrailleur, d'une valeur de 45.000 euros. Les cinq employés, interpellés la semaine dernière, ont reconnu les faits. Ils seront jugés le 3 décembre pour vol et le ferrailleur pour recel par le tribunal correctionnel de Lyon.