Le Tibet est toujours sous le joug des communistes chinois… reçus en grande pompe à Lyon – Photo DR

Par Marc Polisson

Que penser du double langage du préfet Jean-François Carenco, toujours prompt à donner des leçons de tolérance, de démocratie et de droits de l’homme à qui veut l’entendre mais qui n’hésite pas à dérouler le tapis rouge aux représentants de la plus grande dictature du monde.

C’était en février à l’occasion de l’anniversaire des relations diplomatiques entre la France de De Gaulle et la Chine de Mao de sinistre mémoire. Les défenseurs du Dalaï Lama ne sont pas au bout de leur écœurement en apprenant que Carenco et Collomb récidivent à l’occasion de la venue  du président chinois les 25 et 26 mars et qu’un somptueux dîner de gala – payé par le contribuable – est  organisé dans les grands salons de l’Hôtel de Ville de Lyon. Il sera édifiant d’observer les deux hommes faire des courbettes au plus important despote de la planète.

Cette visite va également générer de nombreuses perturbations, prenez vos précautions.

Les amis du Tibet organisent un rassemblement de protestation. De nombreux moines se sont encore immolés à Lhassa depuis le début de l’année, le dernier en date nommé Khechok Palden a péri dans les flammes le 16 mars 2014. La manifestation aura lieu mardi 25 mars de 15h à 19h sur la place Saint Jean. A l’intérieur de la primatiale, des catholiques prieront pour leurs frères chinois de l’Église du Silence.