Tony Parker et Monsieur Paul en septembre 2013 – Photo © Saby Maviel

C’est le lundi 30 décembre 2013 que Monsieur Paul a été transporté à la Clinique protestante de Caluire. Très fatigué depuis plusieurs mois, son état de santé « n’inspire cependant pas d’inquiétude » selon ses proches que nous avons contactés.

L’occasion pour les médecins spécialistes attachés au chef de Collonges (qui souffre de problèmes de cœur et de la maladie de Parkinson) de régler et d’affiner son  protocole médicamenteux. Paul Bocuse prend la chose avec philosophie et son humour habituel. « Ce n’est pas la grande forme mais il est mieux qu’à Collonges  » souligne son petit-fils Philippe Bernachon qui lui rend visite chaque jour. Le chef qui a refusé la télé dans sa chambre se défoule sur son son Iphone. Chaque année à la même époque, il est très fatigué, et le fait qu’il ait beaucoup de mal à marcher n’arrange rien. Début janvier 2013, il avait déjà effectué une « mise au vert » similaire avant le SIRHA.

(Mise à jour du 9 janvier). Le chef a été opéré avec succès mercredi 8 janvier. Nous lui adressons tous nos vœux de prompt rétablissement.