lyonpeople_fevrier Eve Lopez en tenue d'Eve, Fabienne Levy en baba-cool, Thierry Philip vert de gris, Azouz et son linge sale, la pièce montée de Jérôme Bocuse, Christophe Aussenac et Robert Combes, les débâchés d'ATC, le barthologue de Sidney Govou, les businessmen de Dominique Perben, le sacrifice de Patrice Beghain sont au sommaire du numéro de février.

 

Avec également un dossier spécial consacré aux noctambules. Il est toujours amusant d'entendre nos élus parler de la nuit lyonnaise. Qu'ils portent à gauche ou à droite, ils rêvent tous de Barcelone et de ses coquines et non moins célèbres animations nocturnes… A l'occasion de la Ligue des Champions, nombre d'entre eux sont partis goûter les plaisirs interdits offerts aux visiteurs de passage dans la capitale catalane. Caliente, caliente ! Et s'ils sont disposés à s'encanailler une fois la frontière franchie, force est de constater leur inertie totale quand ils sont de retour – la coquillette entre les jambes – dans leur ville. Dans la cadre des interrogatoires à KGB, nous avons interrogé les candidats aux municipales sur leurs habitudes en matière de consommation nocturne. Force est de constater que ce n'est guère brillant ! Si la plupart d'entre eux sont incapables de citer le moindre établissement de nuit, cela ne les empêche pas d'avoir pourtant des idées toujours bien arrêtées (arrêter les nuisances, arrêter de ne rien faire en la matière…) sur la question. Si nos élus ne sortent pas, la faute à qui ? A leur penchant pour le pantouflage ou au manque d'attractivité de la nuit lyonnaise ? Ont-ils passé l'âge, tout simplement ? Vous découvrirez quelques-unes de leurs réponses. A priori, ce n'est pas gagné !…

 

La suite à découvrir dans notre magazine, disponible dès aujourd'hui en simultané dans 950 belles maison de Lyon et de l'Ouest lyonnais.