Le retour de Charles Millon dans l’Ain

1 septembre, 2008 | DERNIERE MINUTE | 0 commentaires

img_3415 Charles Millon lors de son exil romain en février 2006

 

 
L'ancien ministre de la Défense, Charles Millon, 62 ans, a été élu candidat de la majorité présidentielle aux élections sénatoriales samedi lors d'une primaire organisée à Pont d'Ain par l'UMP de l'Ain.

 

 

Lors de cette primaire, près de 1.100 grands électeurs de droite étaient conviés à départager 17 candidats à l'investiture UMP pour les trois sièges de sénateurs à pourvoir dans l'Ain lors des élections le 21 septembre. Environ 700 voix ont été exprimées à chacun des deux tours de cette primaire, désignant comme candidats Sylvie Goy-Chavent, maire UMP de Cerdon (Ain), Charles Millon, et Henri Guillermin, conseiller général UMP de Pont-de-Vaux (Ain). Les deux sénateurs sortants, tous deux UMP, qui avaient déjà été désignés à la suite d'une primaire, élus en 1989 puis réélus en 1998, ne se représentent pas. Un troisième siège a été créé afin de prendre en compte l'évolution démographique du département. En 1998, M. Millon avait été vilipendé pour s'être fait réélire à la tête de la région Rhône-Alpes avec le soutien des élus du Front national. Dans la traversée du désert qui suivit, il a pris la route de Rome après avoir été nommé en septembre 2003 ambassadeur auprès de l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO). Charles Millon a quitté l'institution en septembre 2007.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

vendredi 21 juin

Saint Rodolphe


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…