Cité(s) de la gastronomie. Lyon se qualifie au rattrapage

19 juin, 2013 | DERNIERE MINUTE | 0 commentaires

Photo © Fabrice Schiff

Par Benjamin Solly

Après un démarrage catastrophique, le dossier lyonnais a finalement trouvé grâce aux yeux des émissaires de la mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), qui porte le projet de Cité de la gastronomie depuis le classement du repas gastronomique français au patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Promise à un strapontin en janvier lors du dévoilement initial des futures Cités de la gastronomie – alors axées sur le socle Dijon, Paris-Rungis et Tours – la capitale des Gaules intègre finalement le réseau autour de la thématique alimentation et santé. L’annonce a été faite le 19 juin 2013 par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et Guillaume Garot, ministre délégué à l’Agroalimentaire.

« Lyon s’attachera à faire jouer l’ensemble des leviers d’action de ses forces vives pour être à l’avant-garde de cette réflexion sur les modes de vie de demain, pour favoriser la recherche sur la nutrition, les comportements alimentaires et leurs relations au goût et à la santé », s’enthousiasme Gérard Collomb, pourtant peu convaincu à l’origine par un projet dépourvu de financements d’État. Mais Eiffage a sauvé la mise en sortant le chéquier. 11,25 millions d’euros d’investissements à la charge du constructeur contre 6,75 millions d’euros pour la Ville de Lyon pour aménager les 15 000 m2 réservés à la Cité de la gastronomie sur le site de l’Hôtel-Dieu. Le projet verra le jour en 2017.

Une victoire au goût amer pour Marc Augoyard

Le rétropédalage de Collomb sur le dossier provoque l’ire du conseiller communautaire centriste Marc Augoyard. « Après avoir hésité durant de trop longs mois (et ce n’était pas faute de le lui rappeler à de nombreuses reprises au conseil du Grand Lyon), après avoir échoué à convaincre le jury, après en avoir même insulté les membres ainsi que le gouvernement, Gérard Collomb a donc réussi à raccrocher son wagonnet au train de ce projet », ironise le conseiller du Grand Lyon.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mercredi 21 février

Saint Damien


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…