Salon du Chocolat de Lyon. Au pays de l’or noir !

8 décembre, 2011 | BUSINESS NEWS | 0 commentaires

salon du chocolat.jpg Photo © Clotilde Leguay

 

Par Christophe Magnette

 

C’est l’histoire d’une rencontre, au début des années 90, entre deux êtres que tout réunissait : à commencer par une passion dévorante pour… le chocolat ! Il n’en fallait pas plus pour Sylvie Douce et François Jeantet, unis à la ville comme dans l’organisation de « leur » salon du chocolat.

 

Un événement devenu, depuis 1994, une marque à part entière avec ses 18 éditions nationales et internationales. Avec la première édition lyonnaise, ils investissent – enfin ! – la capitale de la gastronomie. A croire qu’il ont attendu le meilleur pour… la faim [sic] ! Paris – Porte de Versailles – Marseille, Lille, New-York depuis 1998, au Japon en 2000, à Moscou et à Pékin en 2005 puis à Shanghai, au Caire, Madrid et Bologne en 2010, en attendant Bordeaux et Nantes l’an prochain ainsi qu’un rendez-vous outre-Atlantique, à Salvador de Bahia (Brésil) en juillet 2012 mais aussi à Sao Paulo avec les cultivateurs et le gouvernement brésilien pour un Davos [sic] du chocolat et du cacao, tel est l’incroyable CV du salon du chocolat : ambassadeur aux quatre coins du monde de l’excellence à la française, d’un made in France indémodable qui participe à la renommée culinaire de l’Hexagone. Chaque année, trois millions de personnes se bousculent pour apprécier une douceur universelle : le chocolat. Passion et entrepreneuriat, Sylvie Douce et François Jeantet sont ainsi parvenus à associer les deux. Presque naturellement. Sylvie n’est pas une inconnue dans le paysage économique français, son père, Jacques Douce n’est autre que le fondateur de l’agence Havas. Rien d’étonnant donc, à la voir se mouvoir dans le monde de la publicité avant de créer son agence d’événementiel, Event International avec pour objectif avoué « de penser des événements démocratiques qui permettent à tout à chacun de participer ». Au début des années 90, c’est à un dîner auquel elle participe qu’elle croise pour la première fois la route de François Jeantet. A la tête d’un cabinet d’architecture prospère, ce Lyonnais d’origine s’imaginait pourtant davantage en inspecteur du guide Michelin. Entre ces deux épicuriens, un gastronome patenté et une férue de chocolat et d’un certain art de vivre à la française, l’alchimie est immédiate. En 1994, le premier salon du chocolat voit le jour à l’Espace Branly grâce, au préalable, « à une rencontre avec Olivier Ginon qui avait fait preuve – déjà – d’une grande clairvoyance », dixit François Jeantet. Succès oblige, l’événement est délocalisé au Carrousel du Louvre. Mais là encore, le chocolat rend fou !

 

 

Au menu ? Les ingrédients qui font le succès de ce salon dans le monde entier !

 

« La venue de Carole Bouquet pour le traditionnel défilé a provoqué une émeute, se rappelle notre homme, nous avons donc dû trouver un nouvel écrin, plus approprié aux attentes exprimées par les visiteurs et surtout par nos exposants. » La porte de Versailles au mois d’octobre est ainsi devenue un rendez-vous incontournable de vie parisienne. Un tour de force que les organisateurs aspirent à réitérer entre Rhône et Saône, chaque année durant la traditionnelle Fête des Lumières. Et étonnamment, nonobstant une réussite planétaire, ces derniers investissent la capitale des Gaules empreints d’une grande humilité : « Beaucoup de gens se demandent pourquoi nous n’arrivons que maintenant. Tout simplement parce que Lyon est LA capitale de la gastronomie et que nous avions besoin d’être sûrs de la qualité de notre salon. Ici, bien plus qu’ailleurs, nous avons un devoir d’excellence », assure François Jeantet. Quid du menu alors ? On ne change pas une recette qui gagne ! Toutes les recettes qui ont fait le succès de ce salon unique au monde seront présentes : cours de cuisine, démonstrations (dans l’espace Choco Démo), exposition (une chocolaterie traditionnelle du XIXème siècle sera reconstituée), espace pour les enfants (Chocoland), sélection de l’équipe de France pour la prochaine Coupe du monde de la pâtisserie, l’événement se veut à la fois ludique et pédagogique mais aussi et surtout, « une vitrine pour le savoir-faire régional ». Bernachon, Bouillet, Pralus, Philippe Bel etc… tout ce que la région Rhône-Alpes compte de virtuoses en matière de chocolaterie créera l’événement durant trois jours. Sans oublier la version made in Lyon du désormais célèbre défilé de robes en chocolat, fruit de l’imagination de duos de créateurs et chocolatiers de la région ainsi que de légion d’animations lumineuses et chocolatées créées spécialement pour la Fête des Lumières (voir encadré). Dire que le chocolat sera sous le feu des projecteurs du 9 au 11 décembre relève donc d’un doux pléonasme…

 

 

1er salon du chocolat de Lyon, du 9 au 11 décembre 2011 Cité Internationale / Centre de Congrès / Forums 4 et 5 Horaires d’ouverture : vendredi : 10h00 – 21h00 ; samedi et dimanche : 10h00 – 19h00 Prix d’entrée : adulte : 10 € ; enfant de 3 à 12 ans : 5 € ; moins de 3 ans : gratuit Défilé sur l’esplanade Raymond Barre « La voie Chocolatée » : vendredi et samedi à 19h30 Plus d’infos sur le www.salon-du-chocolat.com/lyon

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

samedi 25 mai

Sainte Sophie


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…