Texte Eva Bourgin. Deux ans après la mise en place du plan de stratégie Odyssée, l’école supérieure des sciences commerciales d’Angers (ESSCA) a souhaité revenir sur les actions réalisées dans cette optique. Tout en abordant celles à venir pour les deux prochaines années.

L’ancienneté d’une structure ne suffit pas à la légitimer. La volonté de satisfaire et celle de s’améliorer permet en revanche de continuer à se développer. C’est en ce sens, qu’en 2020, l’équipe de l’ESSCA s’était lancée dans un plan stratégique, baptisé Odyssée. « C’est un programme sur 4 ans où l’objectif est de doubler le budget. On a mis en place ESSCA online campus, tous les cours sont accessibles en ligne. On a également ouvert un campus à Strasbourg », s’est ainsi félicité le directeur général, Jean Charroin, au cours d’une première réunion bilan. Si bien qu’après de nombreuses actions mises en place, les membres du comité exécutif ont souhaité se projeter avec de nombreuses nouveautés à la clé.

Une nouvelle identité de marque et un nouveau logo

Aller encore plus loin, c’est d’ailleurs ce que souhaite l’école aux huit campus dont deux installés à Shanghai et Budapest. De fait, à partir de septembre 2023, l’école ouvrira un nouveau campus à destination des étudiants français et étrangers de l’ESSCA en mobilité internationale. La destination ? l’Espagne ! « En parallèle, on souhaite ouvrir un bureau au Luxembourg. L’équipe doit pouvoir se déplacer sur tous les campus. Je dois être partout. Il n’y a pas de siège ni de hiérarchie », suggéra le directeur.

Une présence essentielle alors que le conseil d’administration souhaite se concentrer sur la communauté des acteurs de l’école, l’accompagnement des étudiants étrangers, et la créativité. Surtout, l’école aspire à développer en continu un Bachelor en management international et renforcer les formations inter-entreprises. Un objectif de taille, tant l’ESSCA désire se positionner comme l’une des institutions avec l’un des cadres de travail les plus complets…