Comme en Provence. Les saveurs de la Méditerranée

25 mai, 2015 | BARS & RESTAURANTS | 0 commentaires

Photos © Fabrice Schiff

Par Benjamin Solly

Lové sur les bords de Saône dans une élégante bastide du XIXe, le restaurant Comme en Provence a la patine charmeuse et le soleil dans l’assiette. Un établissement à haute tradition gourmande, emmené par Romain Lauro et son chef Damien Montereau. Plein sud.

Au fil de l’eau paradent les oliviers, les pins, les ifs, les buis et les palmiers. Sur la terrasse arborée du restaurant Comme en Provence, les essences méridionales diffusent leurs effluves fauves jusque sur les berges de Saône. L’indolente berceuse du soleil au zénith fait le reste. 200 couverts en extérieur aux portes de Lyon, dans une ambiance d’arrière-pays provençal, la configuration est unique. Et prisée depuis 1850 quand La Maison Tessier régalait déjà les gourmets héliotropes qui débarquaient en voitures hippomobiles ! « Cette bastide a une longue tradition culinaire », confirme Jean-Bernard Lauro, qui a repris l’établissement en 1993 en lui donnant cette tonalité du sud. Au jardin extraordinaire répond la décoration intérieure. Trois salles à l’esthétique épurée et graphique, jouant sur les noirs et blancs, qu’égayent les arabesques délicates du mobilier provençal. Chic, comme la cheminée monumentale ou les vases d’Anduze qui habillent également le lieu. Il faut dire que Romain Lauro se destinait à l’architecture d’intérieur. Il a finalement rejoint son père dans l’aventure en 1998, prenant depuis les rênes de l’établissement. En salle, c’est le maître d’hôtel Mickaël Barre qui mène la danse avec son équipe. Une ambiance stylée et décontractée, entre conseil et discrétion, qui sied particulièrement au lieu.

Aux manettes du piano depuis décembre 2010, le chef Damien Montereau joue sa partition gastronomique autour des produits de saison. « Pour moi, l’essentiel, c’est de cuisiner un bon produit avec simplicité, en faisant scrupuleusement attention aux cuissons et assaisonnement. » Les frères Pourcel, Eric Ripert ou Pierre Gagnaire, le chef a blanchi sous la toque chez les plus grands. Sous son tablier, le carpaccio de thon au foie gras, les grenouilles sautées aux fines herbes, la côte de bœuf et le contre-filet Angus cuits au feu de bois, tout comme la délicieuse dorade royale (également grillée au feu de bois) sont devenus des classiques. A la carte, le poisson se réinvente au fil des saisons et des cuissons : vapeur, unilatéral, meunière, plancha, rôti au four… D’authentiques valeurs sûres et une créativité sans limites ! En effet, l’ardoise est renouvelée quotidiennement et le menu (34€) revisité chaque mois. Ajoutez à l’agape le fromage de chèvre mariné à l’huile d’olive et au thym, pour terminer, côté dessert, sur la note caramélisée de la tarte fine aux pommes confites. Une merveille. Pour jouer l’accord parfait, la carte des vins propose autant d’étiquettes de velours en redescendant le Rhône bachique. Notamment une superbe Côte Rôtie du Domaine de Bonserine. Le restaurant peut également accueillir les groupes, de 15 à 150 personnes, autour de menus spécialement réalisés pour l’occasion. Comme en Provence se déguste dans son cadre d’exception 7j/7, midis et soirs (sauf le dimanche soir).

Comme en Provence – 28, rue de la Plage – 69 660 Collonges au Mont d’Or
Plat du jour 12€ – Menu du jour 22€ – Menu à 34€

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

dimanche 23 juin

Sainte Audrey


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…