Battu l’an passé en quart de finale par le Britannique Cameron Norrie, le géant américain veut une revanche sur le central du parc de la Tête d’Or.

Le match est lancé. À quatre mois des premiers échanges de balles, l’Open Parc tient enfin sa première tête d’affiche. Les amateurs de la petite sphère jaune ne devraient pas être déçus, puisqu’ils retrouvent un joueur bien connu du circuit mondial et du tournoi lyonnais, en la personne de l’Américain John Isner, déjà présent l’an passé, dans la verdure du parc de la Tête d’Or.

Défait en quart de finale, un peu à la surprise générale, ce grand serveur retente pour la deuxième année, le pari du tournoi cher à Gaëtan Muller et Thierry Ascione. Une bonne nouvelle pour l’Open Parc Auvergne Rhône-Alpes qui tient là, une première recrue de choix à l’aube de son troisième opus. Espérons que la suite du casting soit tout aussi attrayante. MC