Gilles Simon se plaît à Lyon, c’est désormais une certitude. Quand il n’amène pas sa fille admirer les girafes voisines, le Niçois se démène sur le court pour surmonter les pièges dressés sur son parcours. À commencer par la pluie et l’obscurité, qui l’ont un temps crispé. Accroché par le « lucky looser » Joris De Loore, le Français s’est libéré après l’obtention du premier set, avant de confirmer son emprise, dans la deuxième manche (7-6, 6-2, en 1h31).

Marqué physiquement, le dernier tricolore n’aura guère le temps de s’épancher sur sa console, le voilà engagé dès demain jeudi, dans une nouvelle bataille face au Kazakh Mikhail Kukushkin. En jeu, déjà, une place en demi-finales. Un stade que tentera d’atteindre le géant Américain John Isner, vainqueur en deux manches de Radu Albot ((7-6, 6-3, en 1h38), à la différence de son compatriote Jack Sock, sorti par le surprenant Taylor Fritz (7-6, 6-2 en 1h34).

Victoire en deux sets pour l’Américain John Isner, qualifié pour les quarts de finale.

La pluie, cet intermittent du spectacle

Elle devait finir par arriver, malgré toutes les prières des organisateurs. La pluie a joué de vilains tours aux joueurs et aux supporters ce mercredi 23 mai, les orages et les fortes averses forçant les artistes à rester cloîtrer dans la chaleur du Marriott. Reste qu’après la pluie vient le beau temps. Un précepte confirmé par Gilles Simon et à valider ce jeudi, dans la verdure du Parc de la Tête d’Or.

Le court central est resté bâché une bonne partie de l’après-midi

 

Tête de série, Jack Sock est tombé dès le deuxième tour.

Open Parc  Lyon Tennis
Mercredi  17 mai 2018

Banque Rhône-Alpes 

AnaHome