Photos © Smart Angel Media

Par Nicolas Manet et Marc Polisson

En choisissant Lyon pour son grand meeting de l’entre deux tours, c’est un signe fort que François Fillon a décidé d’envoyer aux Sarkozystes et au premier d’entre eux Laurent Wauquiez. Revue des troupes venues au secours de la victoire.

02 Fillon lyon 2016Un événement public monté en 24 heures dans les halls d’Eurexpo et qui a réuni près de 6000 personnes selon les organisateurs. Olivier Ginon en a profité pour écouter les propos du probable candidat de la droite et entretenir son réseau avec ses amis parlementaires  de toute la Région Auvergne-Rhône-Alpes représentée par son Président. Les présidents de Département Christophe Guilloteau (Nouveau Rhône) et Damien Abad (Ain) tout comme l’Eurodéputé-maire de Chambéry Michel Dantin ou Bernard Accoyer, maire d’Annecy le Vieux ne pouvaient manquer ce rendez-vous politique de la droite régionale.

Les députés de l’Ain étaient de sortie comme Charles de la Verpillère, Etienne Blanc ou Xavier Breton accompagnés de Jérôme Chartier ou Valérie Boyer. Le Président du Sénat Gérard Larcher a affiché son plein soutien au premier rang des officiels. Nadine Morano circulait en électron libre après le départ de son nouveau mentor et semblait attirer plus les caméras que les sympathisants. Figure de la Manif pour tous, Frigide Barjot a fait un passage remarqué. Eric Woerth a été d’une discrétion remarquable et est resté sagement aussi sur le côté du premier rang. Bruno Lemaire a rallié Fillon en précisant dans un court discours qu’il ne souhaitait pas de portefeuille ministériel. Une affaire à suivre.

03. Fillon lyon 2016L’inattendue (sauf pour Lyon People) course en tête de François Fillon donne des ailes à François-Noël Buffet  qui a parié sur le bon cheval… à la différence de Michel Havard pour qui c’est la soupe à la grimace. Le sénateur-maire d’Oullins (photo ci-dessous) se voit donc pousser des ailes jusqu’à l’Hôtel de Ville de Lyon. Ce qui ne manque pas d’agacer le maire du 6ème Pascal Blache

Les soutiens lyonnais de la première heure, comme Elisabeth Lamure et Catherine Di Folco, ou de la dernière heure comme Dominique Nachury plastronnaient au premier rang. Côté UDI, un ovni en la personne de Michel Mercier (!) et Luc Lafond. La droite métropolitaine s’est déplacée en force avec son chef de file Philippe Cochet et le député Georges Fenech qui ont, comme de très nombreux sarkozystes, rallié l’équipe de l’ancien premier ministre.

04 fillon lyon 2016L’Est lyonnais, très marqué par le député présent Philippe Meunier, eut une belle vitrine avec de nouvelles personnalités dans le paysage politique Laurence Fautra (Décines), Christophe Quiniou (Meyzieu), Claude Cohen (Mions), Julien Smati (Rillieux-la-Pape), Sébastien Michel (Ecully). Le député filloniste Michel Terrot continue de préparer sa succession 2017 avec Jérôme Moroge (Pierre-Bénite).

C’est dans une ambiance digne des meetings de Sarkozy, drapeaux tricolores distribués au public, que le discours s’est voulu fort et positionné bien à droite. François Fillon a su toucher ce nouveau public au cœur. Le départ a été un peu rapide avec une voiture qui l’attendait presque à sa descente de podium. Pas de bain de foule ou de séances de selfies pour finir le show. Sa semaine s’annonce agitée, 2017 aussi.

05 fillon lyon 2016