Par Bernard Gouttenoire

Affluence des grands jours à l’Hôtel des ventes d’Ainay, dans le 2eme. Maitre Cécile Conan, avait convié les amateurs d’art pour une vacation consacrée à la peinture lyonnaise et plus encore, ancienne (hollandaise et italienne).

Ainsi pour entamer, on assistait à une joute autour d’Abel Grimmer (1570-1619) l’été ou la fenaison qui partait à 34 000 euros au marteau (plus les frais), une œuvre qui avait été vendue chez Christies Amsterdam, en 1995. Ensuite, on adjugeait une scène de genre italienne, attribuée à Balassi Mario (1604-1657) pour 12 200 euros. Un portrait d’homme attribué à Simon Vouet (1590-1649) voyait l’estimation (de 6000 euros) s’envoler à 45 000 euros. Une huile de Joost de Momper (1564-1635) paysage d’hiver estimé 60 000€, terminait le double au marteau à 120 000 euros. Les lyonnais représentaient une bonne partie de la vente, défendus par l’expert Olivier Houg.

Anvers vers 1570 – vers 1619
L’Eté ou la fenaison.
Huile sur panneau. Chêne. Deux planches horizontales. Au revers trois taquets de maintien.
(Quelques restaurations anciennes). Adjugé 42 500 TTC

On citera deux petits paysages de Ravier (ancienne collection Pierre Montheillet) qui dépassaient les 3000 €, avec les frais. Des George Bouche (1874-1941) de jeunesse, rares, et un grand tableau d’Henry Vieilly (1900-1979) – le professeur de Fusaro, de Cottavoz et Truphémus- dans une scène orientaliste très atypique, un style méconnaissable mais forcément très recherché. Bonheur absolu pour cette jeune femme qui enchérissait sur une ravissante scène signée François Vernay (1821-1896) entre les arbres un dessin réhaussé, qu’elle emportait pour 120 petits euros. Se faire plaisir est possible.

MOMPER Joost de
Anvers 1564 – id. ; 1635
Paysage d’hiver à la rivière gelée avec cavaliers et paysans près d’un pont.
Huile sur panneau. Chêne. Deux planches horizontales.
Adjugé 150 000 TTC

Enfin l’un des sommets de la vente, Cécile Conan proposait un très grand tableau de Jacques-François Carabain (1834-1933) une place à Vérone, datée 1880, et estimée 10 000 euros, fut adjugée 65 000 euros, de quoi donner le sourire à la salle des ventes qui totalisait 683 000 euros (dont 464 000 euros pour les tableaux).

VOUET Simon
Paris 1590 – id. ; 1649.
Portrait d’homme en buste, de trois – quart, avec une collerette blanche.
Huile sur toile (Ancien rentoilage ; petit accident en bas à gauche ; restauration sur le front ; chancis ; ancien vernis encrassé). Adjugé 56 250 ttc

Jacques-François Carabain (1834-1933)
La Piazza d’Erbe à Vérona, 1880.
Huile sur toile.
Adjugé : 81 250 TTC

Samedi 6 octobre 2018