Par Paul Chetaneau

Fini les filets, les poutres métalliques et les barrières, la grille des Enfants du Rhône fait peau neuve en ce début d’été ! Au programme pour l’inauguration du monument rénové : spectacle de Guignol, fanfare, buffet et carrousel.

Gérard Collomb a exprimé toute sa satisfaction quant aux travaux de restauration de la porte centenaire qui trône à l’entrée du Parc de la Tête d’Or : « La Porte des Enfants du Rhône est à nouveau révélée dans toute sa beauté ». Le maire de Lyon, accompagné du maire du 6ème Pascal Blache, et de la députée Anne Brugnera (en baskets !) a remercié chaleureusement l’architecte responsable du projet de rénovation, Didier Repellin (comme toujours dans ses petits souliers).

« Nul ne peut être insensible à l’immense qualité de votre travail de restauration ». Gérard Collomb a rappelé que Lyon lui est redevable : la fontaine Bartholdi et le Grand Hôtel-Dieu (entre autres), c’est lui ! Le chantier aura tout de même coûté près de 1,2 millions d’euros à la Ville avec une participation de l’Etat à hauteur de 200 000 euros.

La porte, conçue par les architectes Charles Meysson et Henry Wilfrid Deville a été construite entre 1901 et 1903 et est inscrite à l’inventaire des monuments historiques (MH) depuis 1982. Elle porte le nom du monument voisin dédié aux soldats morts pour la France durant la guerre de 1870. Edifié par le sculpteur Etienne Pagny, il a été inauguré le 30 octobre 1887.