Par Guillaume Resin

Après les devoirs de vacances, Lyon s’ouvre sur la culture avec les journées européennes du patrimoine. Ce rendez-vous souhaite toucher un jeune public. Pour cela, la ville des Lumières a opté pour la thématique de l’eau.

Pour la 34e édition de cette manifestation à dimension européenne, la Métropole de Lyon a souhaité rajouter une touche plus personnelle. À l’occasion des 25 ans de la loi sur l’eau datant du 3 janvier 1992, les journées du patrimoine s’orientent ainsi autour de la thématique générale de l’eau, tout en s’accordant avec objectif initial de ce nouvel opus : s’ouvrir aux plus jeunes. Pour ce faire, la capitale des Gaules entend mettre à profit la richesse de son patrimoine, son histoire et profiter de sa situation géographique.  Les trésors archéologiques, naturels ou industriels ne manquent pas et cette nouvelle édition doit permettre aux jeunes générations de mieux comprendre ce qui les entoure.

Près de 700 animations

En effet, l’eau renferme un lien fort avec la ville de Lyon. Elle est liée aussi bien aux loisirs, à l’éducation et à la citoyenneté qu’avec les sports nautiques, la protection de l’environnement, fondamentalement a trait à l’usage de l’eau ou encore l’art, où l’eau est régulièrement source d’inspiration et de créativité. Autant d’utilisation que le public peut contempler à la rentrée, dans les innombrables musées, lieux religieux, bibliothèques dont regorge la métropole lyonnaise. Des visites évidemment gratuites, pour séduire un public chaque année un peu plus large. Visites guidées, expositions, conférences et autres animations sont de mise, pour un total de 700 animations reparties sur plus de 400 sites. Ce qui laisse augurer de belles balades. Et de nombreuses découvertes… au fil de l’eau.

Samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017

Découvrir l’agglomération vue de l’eau
À l’initiative des péniches du Val de Rhône, diverses balades sont organisées au fil de la Saône et du Rhône. Des parcours multiples, censés dévoiler le patrimoine local et sensibiliser les passagers sur des thématiques précises, telles que l’environnement ou de la préservation de la ressource en eau.

Visiter les Docks et le port de Lyon
Les Voies Navigables de France et le CNR organisent une balade d’une heure autour des Docks de Lyon et du port de Lyon.

S’immerger à Confluence
La compagnie Louxor spectacle met en place des installations spectaculaires pour, une fois la nuit tombée, sensibiliser le public aux risques d’inondation.

Trier à bord du River Tri (Lyon 5e)
Unique déchèterie fluviale en Europe, le River Tri s’amarre tous les samedis quai Fulchiron. À défaut des déchets, cette barge de 50m accueille cette fois différentes animations culinaires et artistiques.

Découvrir une cave à neige, ancêtre du frigo (Sathonay).
Avant l’invention du réfrigérateur, le froid se fabriquait avec de la neige que l’on entreposait dans une cave à neige. Cette visite fait découvrir cet ancien procédé.

Mais aussi :

Retourner à l’école le temps d’un week-end
De nombreux établissements scolaires ouvrent leurs portes pour faire découvrir au grand public son histoire et mettre en lumière son architecture.

Vlan ! 77 ans de BD à Lyon et en région – Lyon 3ème
La Bibliothèque municipale de Lyon Part-Dieu met en place une exposition dévoilant la riche histoire de la bande dessinée.

Venez-voir tourner la terre : le pendule de Foucault – Lyon 7ème
L’ENS Lyon lance le même projet que Jean Bernard Léon Foucault a lancé en 1851, avec cette fois-ci peut-être un objet connecté s’ajoutant …

Aller à la poursuite de l’infiniment petit à l’ENS – Lyon 7ème
Les chercheurs vous montreront au cours d’une visite comment on peut observer et comprendre de si petits objets offerts par la chimie.

Déguster la première fournée du pain du fort – Feyzin
L’ancienne boulangerie du Fort de Feyzin reprendra du service. La boulangerie Dallery produira la première fournée du pain du fort et y mettre à la vente pour le plus grand plaisir des visiteurs.