lacombe_10.2007 Le conseiller sportif de l'Olympique lyonnais a plaidé lundi en faveur du défenseur Cleber Anderson, exclu "sévèrement", selon lui, contre le Paris SG, dimanche en match de la 12e journée de Ligue 1, et égratigné l'attitude de l'arbitre, Laurent Duhamel.

 

"Cette exclusion est sévère", a estimé Lacombe dans un entretien accordé au site internet du club champion de France. "Si Cleber était un garçon qui répétait les fautes sans cesse, je comprendrais, mais il n'a pas été sanctionné auparavant", a ajouté le dirigeant de l'OL, précisant que c'était "la première faute qu'il commettait sur le côté. Et de plus, au vu des images, il ne touche pas Diané", a-t-il poursuivi. "Il ne touche pas le ballon. Diané est en pleine course puis en extension mais il n'est pas touché par les jambes de Cleber. Ce n'est pas une action dangereuse pour moi. Je pense que l'arbitre juge plutôt la position de Cleber Anderson en dernier défenseur. A ce moment-là, il faut que les arbitres communiquent beaucoup plus entre eux car le juge de touche n'est pas très loin alors que M. Duhamel est, en revanche, assez éloigné de l'action", a constaté Bernard Lacombe. "Il est déjà difficile de gagner à onze contre onze, alors à dix contre onze avec une décision un peu surprenante à notre encontre… ce qui n'est pas la première fois", a encore regretté le dirigeant lyonnais.  "Je suis toujours un peu sceptique avec cet arbitre car il a toujours une ou deux décisions par match qui sont déroutantes, souvent à notre détriment. Il en a eu encore une dimanche soir" a-t-il conclu.