Par Morgan Couturier

Plus tonique, plus animée, l’édition 2017 doit entériner la réputation de l’évènement, reconnu comme « le plus grand salon auto français sur les années impaires ». 60 000 visiteurs sont attendus sur 5 jours.

Piloté par Anne-Marie Baezner, le salon de l’Automobile monte en puissance à chaque édition. « On dirait un petit Genève », disait ainsi un exposant lors de la dernière édition. Deux ans après, l’ambition reste la même, à savoir la prospérité d’un salon « orienté à 150% vente et qui répond aux exigences actuelles des marques », dixit la directrice de la destination Lyon pour GL Events. 45 d’entres elles ont d’ores et déjà fait part de leur intérêt et de leur présence, donnant l’opportunité aux Lyonnais d’observer – et d’essayer – 90% du marché automobile, dont une centaine de nouveaux modèles. Bichonnés sur plus de 25 000m2, ces bolides sont une nouvelle fois disposés de telle sorte que le public puisse en étudier les moindres contours. Une philosophie assumée par le comité stratégique, présidé par Elie Cunat. « Le client doit avoir la vision sur tous les modèles, avec des stands sobres (allant de 100 à 600m2), pré-équipés où l’ont peut rentrer dans la voiture », avance-t-il.

Un salon orchestré comme un show

D’autant que sur l’asphalte avoisinant, la zone d’essai a été renouvelée. Au même titre que la piste extérieure, où les amateurs de sensations fortes devraient apprécier les performances de drift, les différents baptêmes et surtout les pointes de vitesse des pilotes du programme « Rallye Jeunes FFSA ». Nouveauté de cet opus 2017, ce dernier permet, contre la participation financière de 20€, à des jeunes de 18 à 25 ans de « s’essayer au volant d’une voiture de course », avec la perspective de concourir au championnat de France des rallyes, comme un certain Sébastien Ogier en son temps. Les plus frileux ou les plus âgés pourront se contenter des différents simulateurs installés au sein du village sport, assister aux démonstrations des Andros cars ou encore égaler le record de rapidité pour changer une roue. Une touche de testostérone indissociable du monde automobile.

Séquence nostalgie

Le salon de l’automobile tire sur la corde sensible, en témoigne le côté nostalgique apportée par l’installation d’une dizaine de Peugeot 205 GTI, de vieilles américaines et des véhicules historiques de la Fondation Berliet. Et puisque l’humain est au centre des attentions, le 5e plus grand salon public organisé par GL Events pousse la satisfaction de ces visiteurs jusque dans l’assiette. Un diner de gala conçu par Mathieu Viannay avec la participation de pilotes et de chefs lyonnais viendra introduire une vente aux enchères où les participants pourront chiner quelques-uns des plus beaux effets personnels de pilotes et de gastronomes. Le tout, au profit de  l’association Mécenat Chirurgie Cardiaque. La solidarité à un prix. Comme les voitures. Et vaut tout autant le détour.

Salon de l’Automobile de Lyon 2017
Du jeudi 28 septembre au lundi 2 octobre, à Eurexpo
Soirée VIP sur invitation, mercredi 27 septembre à partir de 18h30. Nocturne jusqu’à 22h le jeudi 28 et le vendredi 29 septembre. Ouverture de 10h à 20h pour les autres jours.
Tarifs : 6€ sur la billeterie en ligne, 7€ sur place, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.
Diner de gala « Des pilotes et des chefs qui ont du cœur », le soir de l’inauguration.
Plus d’informations sur salon-automobile-lyon.com