Perouges.jpg Danielle Lassia, Claude Martinet et Jean Meunier-Curtinet – Photo DR

 

Par Alain Vollerin

 

Dans la cité médiévale de Pérouges où abondent les touristes et où fut célébré Zao Wou-Ki, la peinture à Lyon est à nouveau fêtée comme elle le mérite.

 

Claude Martinet, Danielle Lassia et Jean Meunier-Curtinet ont accroché leurs œuvres dans l’antique maison Cazin récemment restaurée. Claude Martinet et Jean Meunier-Curtinet appartiennent au salon d’Hiver. Son président d’honneur Maxime Signaire était présent à leurs côtés pour constater leur fidélité à leurs engagements picturaux. Pas de doute, en restant fidèle à l’univers des manèges de notre enfance ou de ses théâtres imaginaires, Claude Martinet composera une œuvre personnelle dans une époque où pullulent les suiveurs. L’usage de papiers d’emballage récupérés aux Halles Paul Bocuse où elle anime une boutique de vente de fromages avec son mari Alain Martinet, est incontestablement une source d’enrichissement pour sa production. Chaque composition de Jean Meunier-Curtinet est inspirée par le même paysage méditerranéen dans les environs de Saint-Tropez. Il démontre une fois encore qu’il maîtrise parfaitement la leçon des Nabis et celle des maîtres de la modernité. Il emploie des tonalités plus neutralisées qui n’ôtent rien à la puissance de ses travaux surtout dans les grands formats. Enfin, Danielle Lassia qui participe au salon Regain dirigé par Nicolas Kousoupis confirme son appartenance au monde de l’art hors les normes. Elle figue d’ailleurs par nos soins dans la collection de La Fabuloserie à Dicy dans l’Yonne. Loin de nous décevoir, elle poursuit son cheminement dans l’histoire des tribus indiennes d’Amérique du Nord et fait renaître le climat qui présidait à l’aménagement de l’arche de Noé. Elle vient de réaliser une série de totems aux vertus divinatoires qui sera bientôt présentée à la galerie La Nouvelle Echelle d’Or .

 

Jusqu’au 23 octobre 2011

Maison Cazin

Place du Tilleul – Pérouges

11h – 18h tous les jours

Entrée gratuite – Les artistes assurent une permanence