bouin Par Alain Vollerin

 

Il y eut, et il y a toujours du Balthus dans l'œuvre du peintre Bernard Bouin programmée depuis quelques jours par Isabelle Rambert dans sa galerie concomitante à la belle salle des ventes animée par son mari Michel Rambert, célèbre aux yeux des Lyonnais amateurs d'art pour plusieurs ventes consacrées à l'œuvre d'Antoine Chartres.

 

Bernard Bouin qui vit et travaille à Vannes, est né le 20 Septembre 1945 à la Pommeraye dans le Maine et Loire. Après des études scientifiques, il décide de se vouer à la peinture, et entreprend en 1984, ce qu'on appela longtemps le Grand Tour, c'est-à-dire le voyage en Italie : Florence, Rome, Naples, etc. Comme Balthus, Bernard Bouin cultive le mystère des êtres et des objets, au besoin, il le construit. Il l'entretient. Ses intérieurs évoquent des préoccupations actuelles que nous retrouvons chez de nombreux artistes, certains furent un temps défendus par la galerie Zurcher à Paris. Parmi les thèmes de prédilection de Bernard Bouin, il y a aussi la montagne, le système des volets ouverts qui rejoint celui du polyptyque, etc. Bernard Bouin cultive une certaine matité très appréciée, la couleur est retenue, ce qui donne un aspect pastel à ses compositions. Jeudi 23 avril, vous êtes invités à une nocturne. Une occasion idéale pour découvrir l'œuvre pacifiée de Bernard Bouin, et la galerie encore toute jeune.

 

Galerie Saint-Firmin

4, rue Saint-Firmin-Lyon 8e

04 78 00 86 65 – Métro Sans-Souci

Du mardi au vendredi 10h-12h et 15h-18h30

Samedi sur rendez-vous au 06 76 05 56 72

www.galerie-saintfirmin.com