Scandale ?

 

erich-beltran

 

A chaque biennale son scandale. Cette année, c'est Erich Beltran, artiste né en 1974, qui s'y colle avec une pièce intitulée " Effet Avalanche ". De quoi s'agit-il ? D'une quantité de " flyers " ou d'affiches, si vous préférez. Que lit-on ? Ploucs de lyonnais, mort aux laides, mort aux immigrants, sales français, mort aux gros, mort aux musulmans, sales juives, mort aux communistes, mort aux clodos, etc…

La provocation est tellement évidente qu'elle nous porte immédiatement à rire. On se jette sur ces documents en riant. La blague est si évidente. Mais elle doit aussi nous pousser à réfléchir sur notre tendance à nous jauger, à nous juger, à nous couvrir d'étiquettes infamantes. Cette année encore la biennale d'art contemporain de Lyon dérange les bonnes consciences ? Tant mieux…

Alain Vollerin