Par Marc Polisson

De retour du Tour Auto qu’il a terminé à la 14ème place (sur 239 équipages) au volant de sa BMW 2002 TI, le chef lyonnais a la banane. Et plus encore quand on évoque la rumeur de vente touchant son groupe de restauration à un fond d’investissement associé à Fabien Chalard.

« Je ne savais pas qu’il avait autant d’argent ! Mais s’il lui reste un peu de sous, pourquoi pas ? » se gausse-t-il en faisant allusion aux derniers achats du jeune restaurateur qui a récemment reconfiguré le restaurant Comme en Provence pour le transformer en guinguette chic rebaptisée « La Bastide ». Entre l’achat des murs, du fonds de commerce et les travaux, l’investissement avoisine les 2 millions d’euros. Dans le même temps, il serait sur le point de reprendre Casa Nobile (1,9 million d’euros) et le Fer à cheval (Halles de Lyon).

Et pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Voilà que c’est désormais les affaires de Jean-Paul Lacombe qu’il viserait. Ce dernier s’est au fil des années défait de la majorité de ses Bistrots de cuisiniers mais a conservé les pépites : Léon de Lyon (CA 2 M€ en 2016), le Bistrot de Lyon (CA 2,2 M€) et le Bistrot du Palais (CA 600 000€) dont il possède également les murs. Au téléphone, le chef de la rue Pleney est catégorique : « ça fait 20 ans que les gens racontent n’importe quoi. Mes affaires ne sont pas à vendre ! » Sachant qu’il avait affirmé la même chose alors qu’il était en discussion avec Alain Ducasse, mieux vaut prendre ses déclarations avec des pincettes.

A 69 ans, Jean-Paul Lacombe gère les affaires courantes avec son épouse Fabienne, fille de Georges Duboeuf, le pape du Beaujolais. « Ce virus de la vigne, Fabienne l’a transmis à leur fils Adrien, qui a préféré les chais de son grand-père maternel aux fourneaux et casseroles de son père ! » écrit Cholé Chamouton sur le blog de leur site internet. Faute de pouvoir transmettre à son fiston, il lui faut trouver un repreneur qui soit à la hauteur de ses attentes en termes d’image et de finances. A 69 ans, il a le tout le temps de choisir sa mariée. Prendra-t-elle les traits de Fabien Chalard ? Interrogé par Lyon People, ce dernier confirme l’achat du « Fer à cheval » mais reste évasif sur ses autres projets… A suivre.