Par Morgan Couturier

Longtemps attirée par ce rallye qu’elle pensait réservé à une élite, Anne-Laure Savonet a finalement sauté le pas, embarquant avec son amie Manuela Figueiredo sur les routes marocaines du rallye Aicha des Gazelles 2019.

L’envie était trop forte, pour être répudiée une année de plus. Avant même de poser les quatre roues de son 4×4 au pays du couchant lointain, Anne-Laure Savonet en sait déjà trop sur ce rallye qu’elle a longtemps admiré sur le petit écran, pour ne pas guetter avec envie, les dunes marocaines. Finies les hésitations, et cette fausse idée d’un rallye prédestiné à une élite, la Rhodanienne part enfin à l’aventure, pied au plancher et le sourire aux lèvres. « Il y a deux ans, le rallye est passé à la télé, et mon conjoint m’a dit : « pourquoi tu ne le fais pas ? », retrace-t-elle. La question fut rhétorique et le véhicule rapidement recherché, une fois la main mise sur la copilote, en la personne de Manuela Figueiredo, originaire comme elle de Franche-Comté.

« Une bouffée d’oxygène »

« On se ressemble, elle ne lâchera pas dans l’effort », ajoute-elle. Depuis, le duo a donc pris possession d’un imposant 4×4, loué chez un passionné de sport automobile, rompu à ces périples ensablés. Les cours de conduite et de navigation enfin imprégnés, l’équipage 170, « en référence à la Haute-Saône », se laisse désormais aller au décompte des semaines, à six mois du départ, donné sur la promenade des Anglais, à Nice. « On arrive à 40 ans, on a envie de couper, d’aventure et de se retrouver seules », lâche Anne-Laure Savonet. « J’en attends beaucoup ». Un sentiment partagé par sa coéquipière, au même titre l’association Cassandra, que les deux femmes ont décidé de soutenir, émue par le combat de cette petite fille atteinte de Leucémie.

Une épreuve dédiée à l’association Cassandra

« Nous sommes toutes les deux mamans et ça nous avait touché. Je trouvais ça important de les aider », clôt l’intrépide aventurière. Reste que pour venir en aide à cette association, les Fenottes du Désert doivent entreprendre une course toute aussi complexe : la quête de fonds. Avec 13 000€ à dénicher avant le départ donné le 15 mars 2019, le duo doit affronter un premier obstacle. Une fois passé, le plaisir n’en serait que plus grand. Plus on est nombreux, plus on crie dans le désert.

Les Fenottes du désert, à retrouver sur Facebook, sur https://www.facebook.com/lesfenottesdudesert69/

Pour financer leur aventure et venir en aide à l’association Cassandra, qui lutte contre la leucémie et les maladies pédiatriques, les Fenottes du désert ont organisé une cagnotte, à retrouver ici : https://www.lepotcommun.fr/pot/dx8jytxd