camille-niogret-lp Par Alain Vollerin

 

Né le 10 septembre 1910, Camille Niogret vient de s'éteindre à Bourg-en-Bresse. Il était entré à l'école des beaux-arts de Lyon en 1926, la même année que Louis Charrat, René Chancrin et Jean Le Moal.

 

Son amitié avec René Maria Burlet, l'amena à diriger le Salon Regain dont il fut président pendant plusieurs années. Avec son ami, le critique d'art René Deroudille, il organisa dans ce contexte des expositions d'avant-garde où il invita la Coopérative des Malassis, et un débutant qui allait rejoindre Fluxus, Jean-Claude Guillaumon. Il fut un enseignant attentif et respecté par ses élèves à l'école Ozanam, pour la Société d'Enseignement Professionnel du Rhône, et au groupe La Mache. En 1991, je lui rendis hommage dans la chapelle de la basilique de Fourvière sous l'égide de Monseigneur Decourtray. Avec le départ de Camille Niogret, une époque souvent militante s'éloigne, nous laissant dépourvue dans une ville dont le maire est uniquement préoccupé par son image.