01.jpg Photos © Fabrice Schiff

 

Lyon a battu Nancy (4-0), vendredi sur son terrain de Gerland devant une tribune présidentielle au ¾ vide et se serait mis réellement dans de bonnes dispositions avant de recevoir le Real Madrid, s’il ne craignait pas le forfait de Lisandro Lopez.

 

02.jpg Le buteur lyonnais souffre au niveau des ischios-jambiers et a renoncé à jouer contre les Lorrains face auxquels il aurait dû être remplaçant. Blessé lors du dernier entraînement, jeudi, l’Argentin est, de ce fait, incertain pour affronter le Real en 8e de finale aller de la C1. De son côté, Hugo Lloris, malade, avait cédé sa place à son remplaçant habituel, Rémy Vercoutre. En revanche, l’entraîneur Claude Puel, dont l’équipe avait bénéficié d’une programmation avancée de 24 heures de son match contre Nancy, a pu préserver César Delgado, Bafétimbi Gomis et Yoann Gourcuff, des joueurs offensifs, sortis avant la fin en vue de la rencontre de mardi. Avec cette victoire, l’OL, invaincu depuis trois journées avec deux victoires consécutives et un résultat nul, accède au 2e rang du classement à quatre longueurs du leader Lille. De son côté, Nancy, qui a perdu cinq de ses six derniers matches, est 14e. Gourcuff a donné l’avantage aux Lyonnais sur une reprise de volée consécutive à une passe de Jérémy Toulalan (37) et concrétisé une nette domination de son équipe. Jérémy Pied, entré en jeu peu avant (69), a porté le score à 2-0 en reprenant victorieusement de la tête un centre délivré de la droite par Michel Bastos (76).

 

03.jpg En fin de partie, Miralem Pjanic, qui venait de remplacer Gourcuff (81), ajoutait un troisième but après avoir été servi, avec un peu de chance, par Jimmy Briand (86) avant que ce dernier n’en inscrive un quatrième sur une reprise acrobatique à la réception d’un centre adressé de l’aile droite par Anthony Réveillère (89). D’entrée, un tir de Gourcuff était détourné par André Sami (10), lequel s’interposait encore sur une reprise de la tête de Dejan Lovren à la réception d’un corner (12). Cris (12), Lovren, de la tête encore (17), Briand (32) ou encore Jérémy Toulalan (33), manquaient tour à tour le cadre avant l’ouverture du score et la mi-temps. En seconde période, l’OL a été moins pressant mais a continué à dominer. Briand ratait encore une occasion (50) avant que Gregorini ne repousse un coup franc de Gomis joué de l’intérieur de la surface (52). Le gardien lorrain s’interposait encore miraculeusement sur une reprise de Briand (57). De son côté, l’ASNL était dangereuse avant la mi-temps sur une reprise de Marama Vahirua qui passait juste au-dessus (19), alors que Youssouf Hadji, voulant tenter une "Panenka" (tir piqué), ratait un penalty accordé pour une faute commise sur lui-même par Vercoutre (45+1).

 

La projection diapos, c’est maintenant !




Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
6
-
7
-
8
-
9
-