01 Photos © Fabrice Schiff

 

Par Marc Polisson

 

Ambiance champêtre dans le parc de la mairie de Sathonay Village qui accueillait le premier championnat du monde de pâté croute et ses gourmets inspirateurs Arnaud Bernollin, Gilles Demange et Christophe Marguin. En partenariat avec Lyonpeople.

 

02 Loin des fumées du centre ville, les gourmets lyonnais s'étaient donné rendez-vous dans un cadre bucolique pour déguster l'une des spécialités culinaires les plus appréciées des Français. Vous l'aurez compris, pas de prise de tête moquette mais ambiance nappe à carreaux avec moult cochonnaille et beaujolais offert par nos confrères du Progrès. Un championnat certes bon enfant mais préparé dans les règles de l'art avec la présence d'un huissier et un règlement établi par Christophe Marguin sous le regard avisé de Monsieur Paul. Le jury ? Des cols bleu-blanc-rouge, en veux-tu, en voilà ! Daniel Leron – MOF cuisinier, Christophe Roure – MOF cuisinier, Mathieu Viannay – MOF Cuisinier, Guy Lassausaie – MOF cuisinier, Pascal Molines – MOF pâtissier, Gabriel Paillasson – MOF pâtissier et glacier. Pour les seconder, un jury partenaires au sein duquel siégeaient Jean Burdy, Jean-Claude Caro, Christian Calmes, Christophe Aussenac, le boulanger Claude Polidori, Michel Reynon, la journaliste Odile Mattéi, etc… et notre bien-aimé directeur Nicolas Winckler, dont le moins qu'on puisse dire c'est qu'il avait la tête dans le pâté après cette dégustation marathon. Dès 17h, tout  ce petit monde s'est attablé pour une dégustation de 12 productions jugées à la fois sur l'esthétique que le goût.

 

03 A tout seigneur, tout honneur, c'est au maire de Sathonay-Village qu'est revenu le privilège de lancer la remise des prix. Au micro, une Marie Rigaud plus ronde que jamais. Dans son discours, le très lyrique Jean-Pierre Calvel, vice-président du Grand Lyon, a insisté sur « la dimension planétaire de l'évènement, marqué par deux maitre-mots : l'amitié et la convivialité » avant d'accueillir Christophe Marguin, flanqué de son huissier qui a annoncé le palmarès après avoir vigoureusement fait cesser le brouhaha ambiant et fermer le bar où stationnaient en double file ces éternels dissipés que sont Pierre Nallet, Hervé Bal, Fiorello, François Mailhes, Nadine Fageol… et autres Philippe Bernachon.

 

04        1er Prix : Florian Oriol – Restaurant Daniel et Denise (69)

       2ème Prix : Christian Rougier – Les Loges de Vaugeton (86)

       3ème Prix : Olivier Grimaud – Présidence de la République (75)

       Prix de la Confrérie : Eric Metivier – Lenôtre (75)

 

Au cours de la soirée, la Confrérie du Pâté Croûte a été lancée et les premiers membres intronisés par Arnaud Bernollin qui avait dégainé l'épée de son arrière-grand père pour l'occasion. « Nous sommes très heureux du succès remporté par la première édition de ce Championnat et nous réjouissons d'un si beau palmarès pour un championnat de haut vol », a commenté Christophe Marguin. Le président du jury a d'ores et déjà annoncé la tenue d'une seconde édition l'an prochain. Il faut dire que ce Championnat du Monde de pâté Croûte a suscité un vif intérêt. Pas moins de 43 dossiers de candidatures ont été reçus et 12 candidats retenus pour participer à la finale. Pour l'anecdote, il est amusant de noter que cet évènement iconoclaste a eu les honneurs d'une télé. Laquelle ? Laurent N et sa Fuego sur TLM ? Non, mais Omar et Fred et leur SAV sur Canal +. Incontestablement plus fun.

 

05 La projection diapos, c'est maintenant !


Page suivante


Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
6
-
7
-
8
-
9
-
10
-
11
-
12
-
13
-
14
-
15
-
16
-
17
-
18
-
19
-
20
-
21
-
22
-
23
-
24
-
25
-
26
-
27
-
28
-
29
-
30
-
31
-
32
-