Par Morgan Couturier

Fraîchement rénovée, la salle des ventes de la gare des Brotteaux s’est ouverte sur une exposition culturelle très diversifiée, où la maison Aguttes a pu exposer quelques-unes de ses plus belles pièces. Un aperçu des nouvelles ambitions de la société, qui souhaite ouvrir le lieu au plus grand nombre.

L’exposition est on ne peut plus claire et ne laisse peu de place au hasard. L’art est ainsi fait. Mais au-delà de ce « tour du marché de l’art en 7 jours », concocté par Claude Aguttes et son équipe, la maison Aguttes entend bien basculer dans une nouvelle ère, plus dynamique, où la salle des ventes s’ouvre « au plus grand nombre », afin que « les Lyonnais se réapproprient le lieu », dixit Hugues de Chabannes. « On veut faire des événements plus réguliers », poursuit le directeur associé.

Un parti pris assumé avec ce vernissage et cette exposition, au cours desquels la société de ventes aux enchères s’est attachée à sélectionner les plus belles œuvres de sa collection, des tableaux de Van Gogh ou Auguste Renoir, aux manuscrits d’Albert Einstein ou Nicolas Copernic, en passant par la machine Enigma et une sublime Ferrari F40. Un voyage de -1000 ans avant J-C à 2016 particulièrement apprécié des amateurs d’art. Mais après ces sept jours d’exposition, l’idée est bien de poursuivre sur cette lancée.

Jeudi 24 janvier 2019