Le projet d’Asvel Arena au point mort, le directeur des opérations basket du club s’impatiente.

 

Tony Parker doit s’entretenir la semaine prochaine avec Gérard Collomb, en présence des actionnaires du club. «  Ma priorité reste de faire (l’Asvel Arena) à Lyon, à l’Asvel car j’ai commencé l’histoire là-bas et j’ai fait venir Pierre Vincent, Laurent Foirest ou d’autres », a-t-il confié à l’Equipe dans une interview publiée jeudi 13 septembre 2012. L’Asvel Arena, ambitieux projet de salle multifonctions qui doit également accueillir la future académie de basket du meneur des San-Antonio Spurs, s’enlise. Au point que les ambitions initiales (130 millions d’euros d’investissement privé) ont été revues à la baisse (entre 30 et 40 millions d’euros aujourd’hui). L’insoluble problème de l’acquisition d’une partie des terrains de l’usine ABB de Villeurbanne, qui devait accueillir l’ouvrage, pourrait avoir eu raison de la patience de TP. Parker pourrait ainsi rebondir à Paris, dans le cadre d’un projet omnisports au PSG, sous la férule des investisseurs qataris. Même si, du propre aveu du triple champion NBA, Paris, « c’est compliqué aussi. »