A l’initiative de l’association Dignité animale, les manifestants se sont retrouvés mercredi 18 décembre 2012 à 14h devant les grilles du parc de la Tête d’Or.

 

Le cas de Baby et Népal mobilise plus sur les réseaux sociaux que sur le terrain. C’est en effet une foule clairsemée qui s’est présentée devant le parc de la Tête d’Or pour réclamer une issue autre que l’euthanasie pour les deux éléphantes, porteuses du gêne de la tuberculose. Leur sort, initialement scellé par un arrêté préfectoral dont l’exécution a été suspendue lundi, est désormais entre les mains du tribunal administratif de Lyon, saisi par le propriétaire des animaux, le PDG du cirque Pinder Gilbert Edelstein. La juridiction doit rendre sa décision jeudi.