Avec 28 000 dossiers de demande de logements étudiants pour seulement 5700 places, le Crous de Lyon a toujours autant de mal à gérer la situation. Seulement un tiers des dossiers reçoit une réponse positive, laissant une bonne partie des étudiants sans solution de logements. Pour remédier à ce problème, l’agglomération lyonnaise s’est fixé comme objectif de proposer 4200 places de logements supplémentaires d’ici 2017. Pour atteindre ce but, plusieurs programmes sont en cours de réalisation, avec sept nouvelles résidences, dont l’une à Saint-Priest et l’autre au futur pôle universitaire des quais du Rhône. Le Grand Lyon s’est également engagé à réaliser 1000 nouveaux logements étudiants par an d’ici 2030. Les étudiants devront donc prendre leur mal en patience.