Clermont a réalisé une mauvaise opération samedi lors de la 14e journée de Top 14 en devant se contenter d’un match nul (6-6) samedi sur la pelouse du promu lyonnais qui a réussi à le faire déjouer.

 

Les Auvergnats restent deuxième du classement mais laissent filer le leader toulousain, vainqueurs vendredi de Bayonne (30-15), à cinq longueurs. De son côté, malgré les deux points du nul, le LOU reste premier relégable. Il se rapproche à deux points de Bayonne, premier non-relégable, mais se retrouve talonnés d’un point par Biarritz, qui a battu Toulon (25-6). Le Matmut Stadium de Vénissieux avait fait le plein mais les 7 998 spectateurs n’ont pas vu un grand spectacle. Si leur équipe, à qui on avait promis l’enfer, a su maîtriser son adversaire, ce fut au détriment du jeu. Le match s’est longtemps résumé à un gros combat, dans lequel les Lyonnais ont rivalisé physiquement avec les Clermontois, mais qui s’est soldé par un bien triste 3-0 pour les Rhodaniens à la pause! "Nous nous sommes trop débarrassés du ballon en première période pour pouvoir imposer notre jeu. Le score est logique. C’était un bon combat, devant comme derrière", a estimé l’entraîneur de Clermont Vern Cotter, pointant "un peu de fatigue" chez ses joueurs. Les buteurs des deux équipes ont également rivalisé de maladresse en manquant chacun leur lot de pénalités à l’image des Lyonnais Lee Thomas (21) et Mark van Gisbergen (58) et de Morgan Parra (deux échecs). Alors que les deux équipes étaient à égalité, après une pénalité de Parra (45), un drop de David Skrela (52) contre deux pénalités de Van Gisbergen (6, 63), le buteur du XV de France a notamment raté une pénalité à sa portée qui aurait offert les quatre points de la victoire aux "Jaunards". Comme une illustration de l’impuissance des Auvergnats pour leur dernier match de l’année…