roberto-alagna Roberto Alagna clôture magistralement Le printemps de Pérouges sous le signe de l'Italie, au cœur de la cité internationale de Lyon. Il ne reste que 100 places pour aller l'applaudir.

 

Pour clôturer sa 10+3ème éditions, le printemps de Pérouges reçoit l'un des plus talentueux et charismatique ténors du monde lyrique actuel. Déjà 13 ans que ce festival a trouvé sa Voix. 13 années de vocalises menées à la baguette par son chef d'orchestre Marie Rigaud. Avec dynamisme et un soupçon d'impertinence elle réussît à inviter des personnalités extraordinaires dans des endroits totalement décalés : de Salvadore Adamo à Grand Corps Malade, de Michael Bublé à Michel Jonasz. L'année 2009 a réuni 15 artistes, des valeurs sûres telles que La Grande Symphonie de Brel, Al Jarreau ou Liane Foly, des concerts intimistes avec Daniel Lavoie et Martin Rappeneau, mais aussi des voix venues d'ailleurs comme le folk acadien de Vishten ou les chants traditionnels tibétains de Loten Namling… Une fois encore tous ont adapté leurs partitions aux cadres décalés de Pérouges. Alors qu'une réédition de son album à succès « sicilien » est sortie début juin, Roberto Alagna s'arrête pour la première fois à Lyon en exclusivité pour le Printemps de Pérouges. Habitué des scènes lyriques internationales telles que la Scala de Milan, ou encore le Metropolitan Opera de New York, Roberto Alagna clôture l'édition 2009 dans l'amphithéâtre de la cité internationale le mercredi 1er juillet. Ce concert événement figure parmi la poignée de dates que comporte sa tournée française. Ce sera donc une occasion unique de se laisser charmer par le ténor sicilien.

 

Location : points de vente habituels