asvel Le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret (PS), a mis la pression pour conserver son équipe de basket (ProA) sur sa commune dans le cadre de la construction d'une salle de 15.000 places dans l'agglomération lyonnaise dont l'ASVEL, champion de France, serait le club résident.

 

Cette structure accueillerait aussi d'autres manifestations sportives et culturelles et plusieurs sites, à Villeurbanne mais aussi à Vénissieux sont aujourd'hui évoqués pour ce projet. "Aujourd'hui, on a mis la pression. Je ne vois pas comment politiquement, on pourrait faire un choix d'aller ailleurs qu'à Villeurbanne", a expliqué l'édile en marge de la présentation de l'équipe de l'ASVEL pour la saison 2009-2010. M. Bret défend l'idée de la construction de cette grande salle voulue depuis plusieurs années par Gilles Moretton, président du club villeurbannais mais également organisateur du tournoi de tennis ATP de Lyon, sur un terrain situé à Villeurbanne, proche de l'Astroballe, actuelle salle du club champion de France en titre (5.500 places). "Sur ce terrain de 4,5 hectares, on peut y loger l'Arena Stadium du Bayern Munich ou le Parc des Princes. Sa taille est suffisante et les transports en commun sont bien placés. Un examen rationnel nous conduira vers ce site privilégié en raison de son positionnement", a assuré M. Bret. "La collectivité a beaucoup aidé le club, l'a sauvé quand il le fallait. Elle y met encore 1,5 millions d'euros sur un budget de 7,5 M€", a-t-il encore rappelé. De son côté, M. Moretton, évoquant le projet de construction de la salle, a annoncé "qu'une société a été créée (Société du projet de salle multifonctions, SPSM) avec comme actionnaire Gones et Sports", holding présidée par lui même. "Elle a déjà établi un cahier des charges. Nous avons plusieurs sites à l'étude, à Villeurbanne, Vénissieux et encore d'autres possibilités. Nous choisirons celui qui se prête le mieux à cette salle et aux velléités de l'ASVEL", a précisé l'ancien joueur de tennis.