350 000 euros de bijoux avaient été dérobés en quelques minutes – Photo DR

Le braquage de la succursale lyonnaise de la célèbre maison de joaillerie parisienne en novembre 2009 s’inscrivait dans une (trop) longue série d’agressions dont furent également victimes Loubet ainsi que Beaumont et Finet.

Comme dans la mésaventure du couple Conan, les caïds de banlieue n’ont jamais été retrouvés. La police estimait sans doute que régler son compte à l’un des siens – Michel Neyret en l’occurrence – était plus important que de leur faire la chasse. Les 5 braqueurs ont donc pu s’en donner à cœur joie, en toute impunité, puisque seul un individu chez qui le butin évalué à 350 000 euros a été retrouvé était jugé. En l’absence de ses complices, Walid Belghasi en a pris pour 5 ans.