Ain pertinentes Zagonel.jpg Philippe Zagonel, ambassadeur de la Bresse  gourmande – Photo © J.J.B.

Par Jean-Jacques Billon

Le coq et le cuisinier. Ce duo, généralement propice à de délicieuses émotions,  n’est pas le titre d’une fable de la Fontaine inédite. C’est le thème retenu pour les "Ain’Pertinentes", biennale d’art populaire citadin, dont la deuxième édition vient de s’ouvrir à Bourg-en-Bresse où elle se tiendra jusqu’au 18 septembre.

 

Cette manifestation, créée en 2009, associe art contemporain et gastronomie à travers cinquante binômes composés d’un artiste et d’un chef cuisinier. Une double démarche créative où les premiers ont été invités à produire une œuvre originale à partir d’un modèle de coq en résine de deux mètres de haut; œuvre de nature à inspirer aux seconds une recette mettant à l’honneur la volaille de Bresse. Tout l’été, les 50 sculptures géantes sont à découvrir au hasard des rues, places et parcs de Bourg-en-Bresse; quant aux 50 manières d’accommoder le célèbre volatile AOC, elles sont réunies – chacune avec son coq décoré – dans un livre signé par Pascal Meilheurat, créateur des "Ain’Pertinentes". Un bel ouvrage d’art et de cuisine, illustré par les magnifiques photographies du Lyonnais Etienne Heimermann.

 

Parmi les artistes, peintres, sculpteurs, couturiers et designers qui ont répondu présents cette année, de nombreux Lyonnais comme la plasticienne Lydie Thonnerieux, avec pour partenaire Christophe Muller, chef chez Paul Bocuse,  Edith Simonnet, peintre et sculpteur, associée au chef Didier Goiffon ( La Marelle à Péronnas), la peintre Nora Boudjemaï, en équipe avec Christian Têtedoie. Le couturier Nicolas Fafiotte est en tandem avec Georges Blanc tandis que le sculpteur Christian Borsotti a inspiré Régis Marcon. Jean-Christophe Ansanay-Alex (Auberge de l’Ile) donne la réplique à Stéphane Braconnier, Guy Lassausaie à Etienne Heimermann, Mathieu Viannay (La Mère Brazier) dialogue avec le peintre Robert Di Credico, Pierre Orsi avec Jane Le Besque, Davy Tissot (Villa Florentine) avec Nadine Pillon, Grégory Cuilleron  (Epicerie et Compagnie) avec Noël Kapoudjian. Quant à Philippe Zagonel, ambassadeur de la Bresse gourmande à Lyon (Le Saint Florent), c’est un tartare de volaille à sa manière  qu’il a choisi pour mettre en appétit le sculpteur bourguignon Gko. " Avec  les Ains’Pertinentes, nous avons accueilli plus de 100 000 visiteurs à Bourg-en-Bresse en 2009. Nous espérons que cette aventure artistique incitera les touristes à venir encore plus nombreux cette année " invite Pascal Meilheurat, instigateur de ces rencontres entre coqs de maîtres et maîtres-coqs.

 

Les Ains’pertinentes Du 25 juin au 18 septembre 2011. Office de Tourisme de Bourg-en-Bresse, tél. 04 74 22 49 40. www.lesainpertinentes.com