michel_guyomard.jpg Michel Guyomard sur le site internet de ForumEco © Photo DR

A 54 ans, Michel Guyomard a commencé à démanteler son groupe de presse économique régionale comprenant les Petites Affiches Lyonnaises, mais aussi ses homologues à Saint-Etienne, Toulouse, Reims et Dijon, regroupés sous l’enseigne ForumEco.

Voici sa réaction à notre article annonçant la vente des Petites Affiches Lyonnaises, publié jeudi 5 janvier (lire ici)

 

« Que c’est bon de se sentir aimé. Vous ne faites que justifier ma décision… merci.

Est-ce le jet privé qui vous agace…? Passez donc vos licences vous verrez c’est agréable.

L’avenir nous dira si les annonces légales à l’avenir plus qu’incertain (le site national dont vous parlez va assurément passer sous la houlette de l’état… pourquoi passer à côté de 100 M€ de recettes/an) reste un business rentable dans les années à venir… manifestement vous aimeriez bien en croquer… moi mon opinion est faite.

Jusqu’en mai 2012, pas de soucis… Après il y a fort à parier que ce genre de démarches administratives seront gérées de Bruxelles d’une manière communautaire. Nous allons obligatoirement, sauf à la voir se désintégrer, vers une Europe fédérale avec toutes les conséquences que cela comportent.

Les années 2012 et suivantes vont être l’occasion d’opportunité d’investissement à la rentabilité bien supérieur que les annonces légales.

Croyez que je resterai particulièrement attentif au développement de votre publication dont les bilans reflètent une notoriété qui fait envie.

Le nom de l’auteur de votre article me ferait plaisir… D’habitude les journalistes sont fier de signer leurs prose.

Bien à vous, 

MG

 

Ps : le nom des deux repreneurs me rendrait moins idiot… pour l’un je n’ai pas de doute… mais il était désargenté pour l’autre…  ce sera une révélation. »

 

La réponse de Lyon People

« Cher Monsieur,

Cela fait presque trois ans que nous n’avions pas reçu de mail de votre part… je ne saurais vous dire combien ils nous ont manqué.

Et combien ils vont nous manquer à l’avenir, maintenant qu’il est acté que vous allez faire vos petits paquets et rentrer chez vous, dans cette belle ville de Reims.

Dépité que Lyon ne vous ait pas couronné… mais vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-même.

Vous avez fait d’un titre florissant, véritable machine à cash du temps de son précédent propriétaire, un fantôme de la presse locale.

 

Nous resterons particulièrement attentifs à vos investissements futurs, surtout si vous remettez les pieds dans la région. Où vous serez toujours le bienvenu (avec ou sans jet privé).

 

Bien à vous,

 

MP

 

PS : Chez LP, on taquine, certes, mais on ne balance pas… »