Par Morgan Couturier

Malgré une concurrence accrue, sur un marché en pleine reprise, GL Events a confirmé ses bons résultats sur le secteur du tourisme d’affaires, conséquences de l’attractivité de ses quatre sites d’activités (Eurexpo, le Centre des Congrès, la Sucrière et le Matmut Stadium de Gerland).

Il n’y pas à dire, GL Events veille à tous les détails, lorsqu’il s’agit d’organiser des évènements, qu’il s’agisse de salons, de congrès, ou bien de conférence de presse, minutieusement intercalée à l’aube des soldes et du match des Bleus. Un choix délibéré afin de présenter devant une assemblée concentrée, le « niveau de compétitivité élevé », du groupe, sur ce secteur du tourisme d’affaires où « la concurrence est forte », dixit Anne-Marie Baezner, directrice générale des sites lyonnais de GL Events. Avec un chiffre d’affaires de 63,6M€ sur l’année 2017, soit une hausse de 11%, les quatre pôles événementiels du groupe (Eurexpo, le Centre des Congrès, la Sucrière et le Matmut Stadium de Gerland) ont confirmé la reprise de ce marché, où Lyon s’affirme dans le Top 10 des destinations européennes. « On superforme vis-à-vis du marché », s’est d’ailleurs réjoui la directrice générale, avant d’évoquer sa volonté de « consolider la place de Lyon dans la cour des grandes villes de salons et de congrès en Europe ».

GL Events prolonge l’exploitation du Centre des Congrès aux 20 prochaines années

Le Sirha, Equita et le Salon de l’Automobile ne sont évidemment pas étrangers à ce bilan positif. Il n’empêche, GL Events veut poursuivre sur cette courbe ascendante, avec une année 2018 « caractérisée par des salons leaders », promet-elle, en référence à Equita, premier évènement à réquisitionner le tout nouveau hall 7, le Salon de la piscine ou la Foire de Lyon. D’autant qu’en parallèle, le groupe présidé par Olivier Ginon entretient une réelle politique d’investissement. 23M€ ont ainsi été engagés pour rafraîchir le Centre des Congrès, dont GL Events a obtenu l’exploitation pour les vingt prochaines années. Malgré la concurrence, Lyon demeure donc tout aussi attractif, au même titre que les évènements orchestrés par la société rhodanienne. De quoi inspirer ses partenaires, à commencer par le Sytral, la compagnie de transports ayant validé le 22 juin 2018, la « mise en place d’une desserte pour Eurexpo, tous les jours d’activités », a signifié Anne-Marie Baezner. De bon augure, pour cette nouvelle année.


Michalak Saloon. Dans le quotidien L’Equipe du mardi 26 juin, le désormais ex demi d’ouverture du LOU Rugby, Frédéric Michalak a annoncé travailler sur un « projet inédit » : un salon du sport et de l’innovation avec GL Events en 2019. « L’idée est de créer un rendez-vous incontournable pour tous les acteurs et les nouvelles technologies liées au sport, qu’il s’agisse d’amateurs ou de professionnels », a-t-il évoqué. Un secteur, au même titre que l’e-sport, qui intéresse particulièrement GL Events, a attesté Anne-Marie Baezner, laquelle a confirmé que l’idée faisait son chemin.