Par Marc Polisson

Le secteur hôtelier lyonnais, tout comme le monde du foot, n’échappe pas au jeu de chaises musicales à l’occasion de la trêve estivale. Parmi les transferts remarqués, l’arrivée d’un nouveau directeur au Warwick Reine Astrid.

Trois ans après avoir quitté la résidence hôtelière du boulevard des Belges, Ali Afshar est de retour à Lyon avec le titre de directeur général régional, chargé de superviser la Reine Astrid et le Warwick Paris. Dans ses bagages, un nouveau visage, celui de Hieu To qui succède à Jérôme Billy, promu directeur du Westminster Opéra. Le nouveau directeur de la Reine Astrid n’est pas un néophyte dans le monde de l’hôtellerie de luxe. Pendant 3 décennies, il a gravi un à un tous les échelons au sein de l’hôtel Raphael jusqu’au poste de directeur adjoint. Un parcours remarquable pour ce natif de Saigon qui débarque en France à l’âge de 14 ans avec sa famille qui fuit la dictature communiste d’Ho Chi Min. Son brevet en poche, il intègre l’école hôtelière Jean Quarré (Paris 19è) à l’âge de 17 ans avant d’obtenir son BTH hébergement au lycée hôtelier de la capitale. Recruté en 1987 comme demi-chef de rang à l’hôtel Raphaël, il y restera… 30 ans.

Des années de travail intensif, marquées par ses rencontres avec des artistes (comme Serge Gainsbourg qui aimait se réfugier dans le palace) et un nombre incalculable de chefs d’état (Yasser Arafat, Helmut Kohl, Margaret Tatcher…) qui l’ont profondément marqué. Sa rencontre avec Ali Afshar va lui donner l’occasion de refermer en douceur le livre de ses aventures parisiennes. « Quand il m’a proposé la direction de la Reine Astrid, je n’ai pas hésité une seconde ! » Sans regret. Adieu people, adieu Paris ! A 50 ans, ce papa d’une petite Alexandra (3 ans et demi), saute le pas pour un nouveau challenge « toujours dans un groupe familial ». Charge à lui de superviser les 42 équipiers de la Reine Astrid ainsi que les lourds travaux de rénovation budgétés sur 2018. Le lobby, la salle de restaurant, le bar ainsi que les chambres vont être remis au goût du jour. L’inauguration est annoncée pour le premier semestre 2019.