Par Christophe Magnette

Dans le neuf et l’ancien, en matière de courtage, gestion locative et placements financiers, Infinity Capital est devenu un acteur majeur dans le secteur de l’immobilier : une réussite qui doit autant à la perspicacité de ses deux créateurs qu’à leur sagacité quant à leur approche entrepreneuriale.

Ils avaient le sentiment de n’avoir ni la bonne méthode, ni le bon produit : alors ils ont pris de temps de maturer leur process. Ils ? Steve de Filippis et Khaled Tahraoui, conseiller en gestion de patrimoine (CGP) pour le premier, diplômé de l’IDRAC et responsable commercial export pour une société US pendant sept ans pour le second. Et une passion commune : l’immobilier. “Nous nous sommes rencontrés en 2009 à l’occasion d’un échange sur la gestion de patrimoine”, ajoute Khaled, originaire de Saint-Priest. Ils phosphorent pendant un an et se lancent en 2011 en s’appuyant sur un partenaire historique, Vinci Immobilier. Depuis huit autres promoteurs parmi les plus importants du secteur* leur font confiance : une montée en puissance inexorable, mais rationnelle et pragmatique.

Khaled Tahraoui : “Nous avons commencé en commercialisant les lots de nos partenaires premium. Une fois l’activité du “neuf » mise en place, une question s’est imposée à nous : « Quels sont les métiers connexes ? » Les activités liées à la transaction (l’ancien donc), au courtage, à la gestion locative et aux placements financiers (depuis septembre 2017) se sont donc imposées à nous de facto.” Voilà comment Infinity Capital peut s’enorgueillir de maîtriser toute la palette des métiers inhérents à l’immobilier. Une réussite qui doit beaucoup à la philosophie prônée par ses deux dirigeants, enclins à “démocratiser le conseil en immobilier dans sa globalité”. Éthique, transparence, formation, méthode et pédagogie, la sémantique usitée chez Infinity Capital est peu commune. Elle s’explique pourtant à travers les 1 200 agents commerciaux du réseau lyonnais qui lui confère une force de frappe peu commune ; un volume et une réactivité d’action qui plaisent évidemment aux promoteurs. Mais pas seulement.

“Des formations gratuites pour les agents commerciaux”

Nous formons gratuitement nos agents co ! Chez nous, on ne paye pas pour travailler. Bien au contraire. Nous nous inscrivons dans une démarche gagnant/gagnant en misant sur la réussite future de chaque personne qui vient frapper à notre porte, se félicite Khaled Tahraoui. D’où un esprit particulier qui règne dans nos bureaux du quai Perrache : l’entraide et la bienveillance sont très présentes ; toutes les générations cohabitent venant de tous les horizons, la preuve que l’entreprise est encore, parfois, vectrice d’ascension sociale.” Conseils gratuits pour les clients, formation gratuite pour les agents commerciaux, système de cooptation pour ces derniers duquel découle un système de prime, l’entreprise lyonnaise s’est bâtie un modèle sans faille. Qui désormais s’exporte : à Paris depuis janvier 2016 (Boulogne-Billancourt précisément) où œuvrent 300 agents commerciaux ainsi qu’à Montpellier depuis le début de l’année.

Après une phase de développement, l’heure à l’amortissement. Steve de Filippis : “Nous procédons step by step sachant que nous devons désormais veiller à asseoir nos métiers connexes au sein de nos deux nouvelles agences.” D’autant plus que Nantes et peut-être Bordeaux sont vouées à devenir (en 2018 ?) les deux prochaines cités récipiendaires du savoir-faire Infinity Capital “qui réalise trois ventes en résidence principale sur dix dans le neuf” dixit Khaled. Qui renchérit : “Nous devrions cette année augmenter nos actes de 100 % qui se situaient à plus quatre cents dans le neuf et à une centaine dans l’ancien.” Reste à savoir si Steve et Khaled auront le temps de se questionner sur la pertinence ou non de se lancer dans la promotion. Une interrogation loin d’être capitale mais qui pourrait les emmener loin, jusqu’à l’infini peut-être…

*Bouygues immobilier, Nexity, Kaufman & Broad, 6ème Sens, Groupe Promeo, Icade, Cap West Groupe et Les Sénioriales.